Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 14:17

Un incendie, qui s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans la palmeraie de Beni Abbès (wilaya de Béchar), a détruit, selon un premier bilan, 1500 palmiers dattiers sur une dizaine d’hectares, a appris l’APS, hier, d’un responsable local de la Protection civile.

La maîtrise par les pompiers et par la population, vendredi, de l’incendie qui avait ravagé une partie de cette palmeraie plus que millénaire (241 km au sud de Béchar), a permis de sauver ce site naturel, a indiqué à l’APS le lieutenant Abdelkrim Benali. Dès le début du sinistre, 80 éléments de la Protection civile des unités de Beni Abbès, Kerzaz, El Ouata et Abadla ont été dépêchés sur les lieux avec des équipements spéciaux pour circonscrire le sinistre, dont l’origine n’a pas encore été déterminée, a-t-il ajouté.

Les aides des habitants, institutions et entreprises publiques, à l’instar de l’Algérienne des eaux, ont été d’un apport appréciable pour la maîtrise de l’incendie, survenu en cette période de fortes chaleurs avec des températures dépassant largement les 40° en ce mois de juillet, souligne l’officier de la Protection civile. La palmeraie de Beni Abbès est l’une des plus anciennes dans le sud-ouest du pays et constitue, en plus de sa production de dattes, un des plus importants attraits touristiques de la région.

 

Source: R.S. et APS

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires