Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 14:08

Un jardin botanique d’une superficie de 2 ha, situé entre l’ancien siège de la SNTV et la SNTR, est abandonné. Il est, pour l’heure, planté de quelques palmiers et diverses variétés végétatives locales à l’instar des pins d’Alep, de faux poivriers et acacias.

Une simple visite sur le lieu permet de découvrir que ces espèces végétatives plantées ont créé un microclimat bénéfique à l’intérieur du jardin. En plus, l’espace est doté d’un bassin d’eau susceptible d’être élargi pour accueillir des espèces de canards et de poissons. Il est aussi équipé d’un forage d’eau douce.

Son accès est interdit pour le public et il est actuellement géré par la Conservation forestière qui n’a pas songé à lui donner une utilité sociale. Mais devant la pénurie des lieux récréatifs dans la commune, des voix s’élèvent pour réclamer qu’il soit aménagé et serve d’endroit de détente pour des familles en quête de repos et quiétude, notamment en cette période de grandes chaleurs. Ce jardin présente, comme nous avons pu le constater lors de notre visite, toutes les caractéristiques d’un espace idéal de détente pour des citoyens vivant les frustrations et l’absence de lieux de repos.

D’ailleurs, plusieurs de ces citoyens n’ont pas manqué de se poser la question suivante : les autorités locales sont-elles au courant de l’existence de ce jardin botanique inexploité ? Son éventuel transfert à la commune de Béchar ne poserait, sur le plan statutaire, aucun problème tant son acquisition par la collectivité locale peut se faire dès lors que le même jardin a été affecté, il y a quelques années, par les services domaniaux, à la Conservation des forêts.

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires