Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 13:40

Une enveloppe financière de 4 millions de DA a été récemment débloquée pour sauver le musée de Béni Abbès de la déperdition.

Les travaux de sa rénovation sont en cours et vont toucher, selon le P/APC de la commune, l’ensemble des blocs détériorés à l’intérieur et les façades de l’extérieur. Selon des estimations, au regard de l’ampleur des dégâts causés à ce riche patrimoine, la somme allouée sera insuffisante pour rendre ce trésor, enfoui dans l’oasis, à son état initial. Pour rappel, ce musée, rattaché au Centre national de recherche scientifique sur les zones arides (CNRSZA), s’étend sur une superficie de presque 10 ha avec des dépendances à l’extérieur pour la plupart.

Pour un bref rappel de son histoire, il a été institué au cœur de la vallée de la Saoura en 1942 par un géologue franco-russe du nom de Menchikoff. Il deviendra dans les années 1960-1970 un lieu de rayonnement et de rencontre privilégiée entre chercheurs scientifiques nationaux et étrangers. A l’époque, la géologie, la botanique et la zoologie étaient les principales activités scientifiques étudiées au niveau du centre qui a été nationalisé en 1974.

Les gestionnaires qui se sont succédé et qui dirigeaient le centre à partir d’Alger avec l’absence de stabilité de tutelle ont abouti indéniablement à cette déperdition d’aujourd’hui. En 1999, le musée a été intégré à la Faculté des sciences biologiques d’Alger, intégration qui a renoué avec la relance de ses activités.

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires