Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 13:33

Les pluies torrentielles qui se sont abattues pendant 72 heures dans la wilaya de Béchar avec des interruptions momentanées continuent de provoquer des inondations. Le taux de précipitation relevé lundi a atteint 50 mm à Béchar, 17 à Béni Abbès et 11 à Béni Ounif.

On ne déplore fort heureusement aucune perte humaine mais quelques dégâts matériels. Ainsi, les services de la protection civile mobilisés ont enregistré 40 interventions à travers la wilaya pour stopper les infiltrations d’eau dans certaines habitations touchées et au niveau de quelques points «noirs» au centre de la ville en raison de la stagnation des eaux pluviales.

La tâche des sauveteurs a été rendue difficile par l’absence des conduites d’eau souvent obstruées ou par l’inexistence d’avaloirs. Deux autocars transportant des voyageurs et coincés au niveau de l’oued Ksiksou sur la RN6 (à proximité d’Abadla) ont pu être dégagés grâce à l’intervention rapide des éléments de la protection civile. Un autre véhicule léger a également été dégagé de l’oued Sfya et ses quatre occupants sauvés d’une noyade certaine.

Outre les unités de la protection civile, les autres structures déconcentrées par les inondations telles la DTP et la direction de l’Hydraulique qui restent réquisitionnées car le temps est toujours pluvieux ce lundi. On notera qu’après plusieurs mois de sécheresse dans le sud ouest, ces pluies diluviennes ont surpris et ont été accueillies avec joie par la population en dépit des désagréments occasionnés conséquence de l’obstruction de la voirie, la traversée des rues par les écoliers et la stagnation des eaux faute de canalisations dans plusieurs endroits.

Mais le souci de la population est dirigé vers le barrage de Djorf Torba, première source d’approvisionnement en eau potable qui a connu un important apport hydrique ces dernières heures non encore déterminé en raison de l’instabilité des eaux. Néanmoins la critique acerbe est exprimée à l’égard des responsables concernés de la wilaya au sujet de l’oued de Béchar dont les inestimables quantités d’eaux de crue continuent à se perdre dans la nature.

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires