Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 13:44

L’association culturelle de renaissance pour la sauvegarde du patrimoine à Béchar prône, auprès de la gente féminine, à la place du hidjab, le port du voile, le «haïk», qui a quasiment disparu de la vie sociale vers la fin des années 1980.

C’est au cours d’une manifestation socio-culturelle organisée à la maison de la Culture, hier, à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire du 1er Novembre que l’association a tenu à marquer sa présence aux côtés de nombreuses femmes partisanes du retour à l’ancien voile blanc. Celles-ci, arborant de petits fanions portant emblème national, portaient, d’ailleurs, l’ancien voile qui a suscité une grande curiosité de la part des visiteurs.

Pour Mme Bouzar, présidente de l’association, il ne s’agit pas de manifester sa nostalgie pour ce vêtement de l’époque mais de mener une campagne de sensibilisation enclenchée depuis plus d’un an pour la sauvegarde de cette partie du patrimoine algérien. Le but affiché et recherché, selon la présidente, étant la récupération d’un ensemble de traditions et coutumes propres à nos aïeux qui, regrette-t-elle, sont en déperdition ou simplement perdues de vue. «Notre action de sensibilisation se déroule principalement à l’occasion des événements tels les mariages et circoncisions lieux de rencontres privilégiés des femmes».

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires