Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 11:11

Hier, notables de la ville, élus, représentant du wali, personnalités locales, imams et membres de la société civile, ont été invités à prendre part à une réconciliation entre deux communautés, les Ouakdis et les Ouled Djérir.

Les deux tribus qui vivent côte à côte et en bonne intelligence avant même l’époque coloniale ont, ces dernières semaines, déterré la hache de guerre, en sont venues aux mains et leurs relations se sont envenimées.

La hache de guerre provoquée par un contentieux foncier a été finalement enterrée entre les deux tribus grâce aux efforts de médiation qui ont abouti et menés sous la conduite de gens sages animés de bonne volonté. La réconciliation s’est déroulée sous une grande tente à Oukda, une agglomération agricole à 7 km à la sortie nord de Béchar et scellée autour d’un couscous dans une ambiance détendue. L’origine de leur conflit, a-t-on appris sur place, portait sur un contentieux foncier notamment sur de grandes surfaces foncières situées sur une zone en voie d’urbanisation longeant la nouvelle rocade Nord de Béchar.

C’est dans le but de calmer les esprits surchauffés par cet incident que la médiation menée par des notables de la ville a eu lieu hier. Plusieurs personnalités invitées ont pris la parole, notamment les imams pour mettre en relief les nobles versets coraniques prêchant la fraternité et la solidarité entre coreligionnaires ainsi que les interventions de représentants de chacune des deux tribus en rivalité qui ont eux aussi recommandé le dialogue, la concertation et surtout l’application du droit pour la résolution de ce litige foncier dans un esprit d’équité et de justice.

Les recommandations des sages ont pu finalement apaiser les esprits surchauffés et éteindre les passions exacerbées. Aussi, la non-intervention des pouvoirs publics, restés dans l’expectative au lieu de prendre des mesures préventives préalables avant l’éclatement du conflit, indique-t-on, a été pointée du doigt et jugé en partie responsable de cet état de choses par plusieurs personnes présentes à cette réconciliation.

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires