Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 09:53

Dans la cadre de la réforme du service public et pour la première fois, la société de distribution de l’énergie électrique de l’ouest (SDO) s’est rapprochée des investisseurs de la wilaya de Béchar.

Le but, affirme-t-on, est d’ouvrir un espace d’écoute des doléances et préoccupations de cette clientèle qui contribue au développement régional et qui n’a jamais été jusqu’ici associée, afin de recueillir son opinion sur la façon dont est gérée et distribuée l’énergie (moyenne tension) réceptionnée par leurs unités de production.

La première rencontre du genre a eu lieu, hier, en présence des représentants du centre de recherche en économie appliquée (CREAD). Au cours de ce contact, des propositions ont été émises par les opérateurs économiques visant à demander à limiter au maximum les délestages électriques prolongés souvent préjudiciables aux intérêts de leurs travailleurs.

L’accent a été en particulier mis sur l’impact désastreux sur la production et le rendement engendrant des pertes incalculables. A l’exemple de cette unité de production de la brique rouge en exploitation depuis une année avec une capacité de production avoisinant 50000 pièces/jour.

Le représentant de cette unité a demandé à la SDO que le délestage de l’énergie électrique soit réduit sinon programmé et annoncé au préalable pour que son usine de production puisse prendre ses dispositions et y faire face. «Les groupes électrogènes dont la mise en service est recommandée en cas d’interruption inopinée de l’énergie ne peuvent assurer la continuité en énergie de la totalité des appareils de l’usine», a-t-il ajouté.

Après écoute des doléances des opérateurs économiques, la représentante de la SDO a fait savoir que «certaines coupures sont inévitables mais programmées et annoncées à la clientèle au moins 24 h au préalable compte tenu des impératifs internes à l’entreprise de distribution de l’énergie.

Néanmoins d’autres délestages relevant du domaine des aléas, des contraintes liées à titre d’exemple à la violence des vents entrainant la destruction des supports électriques, ces délestages nécessitent une durée de réparation parfois prolongée».
Le débat entre SDO et opérateurs économiques s’est achevé sur la nécessité de maintenir le dialogue et un contact permanent entre les deux parties.

 

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires