Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 13:22

Après un mois d’interruption en raison des inondations du 29 novembre dernier, le train de voyageurs et celui de marchandises, assurant quotidiennement la desserte Oran-Béchar via Naâma, a repris finalement du service.

Des dégâts importants ont été causés à la voie ferrée, entièrement inondée et endommagée, sur plusieurs tronçons entre Naâma et Béchar, aux environs de Béni Ounif où le ballast a été emporté par les eaux et vers les gorges de Moghrar. Un train qui, selon les usagers, ne remplit nullement les conditions de fiabilité, ni la qualité du service qui laisse à désirer.

D’autres passagers s’insurgent contre l’absence des conditions d’hygiène aggravée par le manque d’eau dans les sanitaires alors que certains wagons sont très vétustes et non climatisés. Les pannes de la locomotive sont assez fréquentes, pour certains, prendre ce train sur 750 km, mis en exploitation au mois de juillet 2010 seulement, est une véritable galère.

Voilà quelques mois, nous raconte un usager, après un arrêt brusque du train, à une soixantaine de kilomètres de la ville de Béchar, un cheminot vivement embarrassé nous explique «Nous sommes tombés en panne et nous attendons une locomotive qui va venir nous remorquer vers Béchar». Récemment, la chute d’un gros bloc de pierre a provoqué le déraillement du train de voyageurs en provenance d’Oran vers Béchar. Cet accident s’est produit aux environs du lieu-dit Oued Lakhdar, situé à une centaine de km au sud d’Aïn Sefra.

Lors de cet accident, survenu la nuit, l’un des agents de la SNTF a été légèrement blessé alors que la locomotive a été emboutie et la voie ferrée endommagée sur une dizaine de mètres. Très tôt le matin, il a fallu véhiculer les passagers du train à bord des autocars pour rejoindre leur destination. L’ancien ministre des Transports, Amar Tou, avait promis de doter cette ligne de voitures neuves. Une promesse jamais tenue.

 

Source: D. Smaili, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires