Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 10:52

La daïra de Beni Abbès, qui compte entre 14 000 et 15 000 habitants, distante de 240 km au sud du chef-lieu de wilaya, devrait être érigée en wilaya déléguée. La capitale de la Saoura verra donc les distances qui la séparent des daïras de la vallée de la Saoura réduites (il y a par exemple entre 300 et 450 km jusqu’à la daïra de Kerkaz).

Ces dernières dépendront désormais de Beni Abbès. Béchar comptera quatre à cinq daïras de moins sur les douze actuellement, et devra concentrer ses efforts de développement local sur les communes plus proches, dont la plus éloignée se trouve dans la daïra Beni Ounif (110 km au nord). D’autres citoyens émettent des avis divergents au sujet de ce découpage administratif. Ce qui devrait soulager les habitants de Béchar, pour qui le retrait de certains documents administratifs était une véritable épreuve. Mais un ex-secrétaire général de la commune de Béchar nuance : le wali délégué de Beni Abbès «ne sera qu’un super chef de daïra».

Pour certains, la création d’une wilaya déléguée «ne résoudra pas pour autant les problèmes socioéconomiques des habitants : logements et emplois en priorité». Pour Athmane Hammadi, doyen des présidents de la Chambre de commerce et d’industrie de Béchar, l’Etat doit d’abord relever le défi de la gestion des futures zones industrielles et économiques dont la création a été annoncée par le Premier ministre lors de sa visite à Béchar en mars 2013. «L’Etat qui a investi dans des infrastructures de base (aéroports, chemins de fer, gaz naturel, routes, etc.) doit tout mettre en œuvre pour les rentabiliser.»

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires