Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 10:51

Après plusieurs reports, l’hôtel de Taghit, dénommé nouvellement Le Saoura, a été, enfin, inauguré officiellement, hier, en présence de nombreuses personnalités, notamment la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, les autorités locales, le PDG de la chaine d’hôtellerie El Djazaïr et plusieurs gestionnaires d’hôtels étatiques.

Sa rénovation aura duré plus de 2 ans et une enveloppe financière de 120 milliards de cts a été consacrée à sa réalisation et à ses équipements. L’établissement 4 étoiles, placé sous la tutelle de l’hôtel El Djazaïr, surplombe la palmeraie de Taghit dans un magnifique paysage. Il a été construit en 1971 et géré par cette commune de 8.000 habitants.

Quatre décennies plus tard, la bâtisse hôtelière ne répondait plus aux normes nationales et internationales en matière d’architecture intérieure et surtout à la qualité des prestations et de services. Pour le PDG de la chaine d’El Djazaïr, sa réhabilitation s’inscrit dans un plan de modernisation des structures hôtelières étatiques des régions du Sud pour redynamiser le secteur du tourisme à la traine.

Ainsi, les innombrables innovations introduites ont touché la réhabilitation de 57 chambres standard à vocation double avec deux suites et deux chambres pour personnes à mobilité réduite, les services d’accueil, sécurité, bagagerie, blanchisserie, piscine, terrasses et snack et navette aéroport assuré.D’autres aménagements extérieurs ont été apportés à l’entrée de l’hôtel à proximité de laquelle a été édifié un jet d’eau agrémenté par une pelouse.

A quelques centaines de mètres à proximité des dunes de sables, un complexe touristique d’un promoteur privé de 15 ha dont une partie est plantée de 9 000 arbres (palmiers dattiers et oliviers) est en train d’émerger du sol avec une capacité d’accueil d’une centaine de suites et qui va assurer 1200 couverts aux touristes. Ce futur complexe a atteint pour l’instant 45% des travaux et sera achevé dans 20 mois, selon son promoteur qui a insisté sur la préservation du décor local, décor qui doit concilier «modernité et authenticité» utilisant pour cela des matériaux spécifiques à la région.

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires