Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 08:51

S’il y a un secteur qui enregistre un nombre croissant d’accidents de travail mortels et de maladies professionnelles, c’est sans doute celui du bâtiment et des travaux publics.

Les chiffres avancés concernant les chutes de hauteur tiennent le haut du pavé et sont par conséquent alarmants, selon M. Barbaoui, médecin du travail à la CNAS de Béchar. Il a précisé qu’environ 700 décès sont enregistrés à l’échelle nationale chaque année et occasionnent plus de 20 milliards de dépenses pour la Caisse.

De par l’exercice de sa fonction, le médecin du travail qui examine les accidents et ouvriers des chantiers affectés par des maladies professionnelles, situe les causes et défaillances de la catastrophe au niveau des chantiers «qui sont, dit-il, souvent dépourvus de moyens élémentaires de protection pour les ouvriers professionnels».

Devant un parterre d’entrepreneurs, le praticien de la Santé a fait visionner un documentaire montrant des échafaudages rudimentaires mis en place à la hâte et trop risqués violant toutes règles élémentaires de sécurité au travail sur chantier. D’autres chantiers sont livrés à eux mêmes
et les employeurs n’ont pas intégré dans leurs organigrammes les normes de sécurité requise. Au passage, il a souligné que les accidents qui affectent en particulier les ouvriers se situent au niveau des membres supérieurs et inférieurs et au crâne.

Interrogé sur les mesures urgentes à prendre et que doivent impérativement adopter les chefs d’entreprises pour éviter les chutes de hauteur, le praticien de la Santé a préconisé en premier lieu l’intervention rapide pour promouvoir et inculquer la culture de prévention dans le milieu du travail et notamment chez les employeurs et même temps doter les ouvriers des chantier des équipements nécessaires et «surtout, a-t-il ajouté, appliquer la loi 08-08 de 2008 qui engage la responsabilité de l’employeur en la matière».

Pour rappel, la wilaya de Béchar a déploré 5 décès liés à ces chutes en 2013 et 4 décès en 2014.

Source: M. Nadjah, El Watan

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires