Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 09:35

Émouvantes retrouvailles des anciens élèves du lycée polyvalent de Béchar quarante cinq après.

L’initiative saluée a été prise par les anciens élèves qui ont étudié dans cet unique établissement scolaire dans la région du Sud-ouest à l’époque et qui a ouvert ses portes en 1965. Beaucoup de ces anciens élèves aujourd’hui devenus des cadres de la nation ont tenu à répondre présent à l’invitation. L’actuel wali de Souk Ahras, le président de la Cour de Nâama, un conseiller à la Cour suprême, un haut responsable du ministère de l’Habitat, un cinéaste, pour ne citer que ceux-là ont fait le voyage pour assister à ces retrouvailles hier.

D’autres invités de marque et professeurs à la retraite qui ont exercé dans ce lycée, se sont installés avec ces cadres sur les bancs dans une classe de terminale aux côtés des élèves pour suivre un cours magistral de physique intitulé «Analyse dimensionnelle» dispensé par un ancien professeur, et ceci à deux mois de l’examen du baccalauréat. Il a été suivi par un ressortissant irakien, professeur de philosophie, résident à Béchar depuis 45 ans et qui a établi, dans un bref exposé, un parallèle entre la physique et la philosophie.

Sur l’estrade, le conseiller à la Cour suprême a vivement recommandé aux élèves «d’acquérir la science». «La science, c’est la volonté !» dira-t-il, et dans un moment fort, l’orateur n’a pu retenir ses émotions en évoquant de poignants souvenirs de l’époque face à ses anciens camarades de classe.

Ses émouvantes retrouvailles se sont achevées avec la ferme promesse de renouveler, non seulement la louable initiative, mais aussi de confectionner et d’éditer une revue qui retracera le parcours scolaire des anciens élèves qui ont fréquenté ce lycée polyvalent dont sont issus, a-t-on rappelé, des cadres, des gestionnaires du pays et des diplomates et commis de l’État.

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires