Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 09:36

Suite à la venue d’un cadre du ministère de la Culture, en l’occurrence Abdelkader Bendâamache, (qui est par ailleurs président du conseil national des arts et de la littérature), il a été fait part aux artistes de la région des explications relatives au contenu du décret 14-69 de 2014 portant statut de l’artiste élaboré par le ministère de la Culture.

Le cadre du ministère s’est efforcé de convaincre les membres de cette corporation oubliée et désabusée pendant plusieurs décennies sur leurs nouveaux droits sociaux et autres avantages prévus par le texte réglementaire pris en leur faveur. «Ce texte, a-t-il dit, est venu combler le vide juridique qui a jusqu’ici prévalu depuis l’indépendance à ce jour».

Parmi les droits sociaux, Abdelkader Bendâamache a relevé la protection en matière de couverture sociale de l’artiste qui sera désormais assurée par la CNAS à l’instar des autres travailleurs. Selon lui, le décret prévoit aussi une autre clause importante à effet rétroactif pour une prise en charge d’une durée de 15 ans de travail pour tout artiste âgé et qui n’exerce déjà plus et qui sera incluse dans ses droits à faire valoir à la retraite.

Pour donner à l’assistance plus d’assurance, le cadre du ministère de la Culture a ajouté, à titre d’exemple, qu’un artiste peintre qui aura à effectuer des travaux de peinture sollicités ne livrera plus le parcours du combattant pour percevoir ses honoraires mais sera rémunéré comme tout travailleur d’une profession libérale (avocat, notaire, etc.). Un débat s’est ensuite instauré entre Abdelkader Bendâamache et les artistes sur la définition exacte de l’artiste.

 

Source: M. Nadjah, El watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires