Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 09:30

L’Agence de développement social (ADS) vient de lancer, dans la commune de Lahmar (45 km du chef-lieu de wilaya), un projet pilote d’accompagnement des bénéficiaires d’insertion sociale DAIS s’articulant sur trois principaux axes, à savoir l’alphabétisation, la formation professionnelle et technique de montage de projet.

Le projet pilote implique les organismes ANGEM, l’enseignement professionnel, l’office national d’alphabétisation des adultes, la DAS, l’APC et le mouvement associatif. Afin d’éviter les cas d’échecs constatés précédemment dans différentes expériences, les psychologues de l’ADS investis sur le terrain entendent développer leur mission d’assistance des bénéficiaires de projets ou aider à la promotion des métiers jusqu’ici abandonnés ou délaissés faute d’assistance et d’accompagnement dans les domaines de l’artisanat local, maçonnerie, couture, plomberie, etc.

L’action de l’ADS, indique un responsable de l’agence, porte en priorité sur le développement des projets ayant une relation directe avec les spécificités de chaque commune recelant des gisements de matières premières non exploitées et à faire valoriser.

Dans le but de rompre avec l’ancienne gestion des programmes ADS, l’agence lance au préalable un sondage sur les bénéficiaires qui désirent suivre une formation ou des cours d’alphabétisation pour pouvoir concrétiser dans les meilleures conditions les projets financés par le truchement de l’ANGEM, indique le même responsable. En outre dans le cadre du dispositif, insiste-t-on, les jeunes sans formation ni qualification, ni expérience professionnelle sont également pris en charge et des solutions adaptées au cas par cas leur sont proposées pour éviter les exclusions ou marginalisations dans le cadre du processus d’insertion sociale.

 

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires