Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 07:52

La jeune scène musicale algérienne partira à la rencontre du public de Bechar et des troupes et confréries de musique Diwan à la faveur du 9e Festival national de musique Diwan prévu du 8 au 13 juin dans la capitale de la Saoura.

Connu pour attirer un public très nombreux assoiffé de musique et de découverte, le seul grand événement musical annuel de la région propose cette année encore à des groupes de différentes régions du pays comme les "Djmawi Africa", "Ifriqya Spirit" ou encore "Les Jaristes" d'aller à la rencontre de leurs fans du sud algérien.

Invité d'honneur de cette édition, la République arabe sahraouie démocratique (RASD) ouvrira le bal au stade Ennasr avec la troupe "El Amel".

Comme lors des précédentes éditions, le festival organise une compétition entre 12 troupes de Diwan venues de l'Oranie, du nord sahara, de Constantine ou encore de Blida qui se disputeront les trois première places les qualifiant à la participation au Festival international de musique Diwan prévu à Alger à partir du 25 juin.

La scène du festival accueillera, comme à l'accoutumée, les lauréats de son avant dernière édition ainsi que des groupes locaux qui connaissent un franc succès dans la région et au delà, à l'instar de la troupe "Essed".

Des conférences animées par des chercheurs du Centre national de recherche préhistorique, anthropologique et historique (CNRPAH) et des universitaires, et une exposition d'instruments de la musique Diwan, sont également programmées en parallèle aux prestations musicales.

Grand potentiel créatif et manque de moyens et d'infrastructures

A la veille de sa dixième édition, ce festival reconnu pour son grand impact sur le public local et son rôle dans la découverte de talents en quête de promotion, reste de l'avis des observateurs "bridé" et forcément "réduit" à la seule fonction de sélection des candidats au festival international de Diwan d'Alger.

C'est en effet, la scène du stade Ennasr qui avait révélé de jeunes talents musicaux et qui, malgré un grand potentiel, peinent encore à trouver des débouchées en termes de "formation pour la scène" ou d' "édition des albums", ainsi que le souhaitent les artistes primés précédemment par le jury de Bechar.

D'ailleurs, de nombreux observateurs de la scène bécharoise de Diwan préconisent la suppression de la compétition, au profit de l'encadrement des ces jeunes talents, tout en organisant le festival à des dates qui coïncident avec l'afflux des touristes algériens dans la région pour donner plus de visibilité aux artistes qu'il accueille.

Mais pour les organisateurs, les moyens financiers limités et le manque d'infrastructures et d'équipements techniques dans la wilaya reste le principal frein pour développer une version plus élaborée de ce festival, à même d'enclencher une dynamique économique tournée vers le tourisme culturel.

Pourtant ce festival reste le seul événement musical totalement dédié au Diwan, en plus d'être l'unique rendez-vous artistique de la région -à grand potentiel touristique- qui attire souvent un public très nombreux, rappellent-ils avec pertinence.

 

Source: APS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane
commenter cet article

commentaires