Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 15:54
Quatre nouvelles stations de gravures rupestres datant de plus 8 000 ans, selon les premières estimations et comprenant une quarantaine de dessins de bovidés et autres espèces animales de l’époque, ont été découvertes dans une zone désertique située à 16 km à l’ouest de Abadla, distante de 88 km au sud de Béchar, apprend-on de la Direction de la culture. Cette découverte a eu lieu dans un site dénommé Khnag Tsaouir (gorges des Images) par le guide Hadj Brahim, un connaisseur des secrets du désert.
Aussitôt informés, les services de la Direction de la culture ont dépêché une équipe technique pour prendre les photos nécessaires au repérage de cette zone où la découverte a eu lieu, des sépultures, de la poterie et plusieurs autres matériaux archéologiques, dont seuls les spécialistes peuvent déterminer l’âge, souligne-t-on à la Direction de la culture.
La wilaya de Béchar, où l’on recense plusieurs stations similaires à Taghit et dans la région de Marhouma, sur le territoire de la daïra de Béni Abbès, en plus de différents sites archéologiques témoins des premières manifestations de l’espèce humaine sur Terre, doit prendre en charge cet important patrimoine historique par la création d’une structure spécialisée encadrée d’archéologues, soulignent des responsables d’associations activant dans le domaine de la protection de ce patrimoine.

Source : Liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires