Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 13:43
Deux nouveaux lycées seront réceptionnés dans les daïras d’El-Ouata et Abadla, ainsi que des infrastructures destinées à servir de cantines scolaires dans différentes localités, relevant de la direction de l’Education de la wilaya (DEW) de Béchar, qui faute de mieux, emploie des profs de français «fâchés» avec l’orthographe.

 Les deux lycées en question sont livrés en temps opportun, pour soulager la pression qui s’exerce sur les 17 autres structures existantes. Cela permettra en outre aux élèves du secondaire d’Abadla et d’El-Ouata, d’éviter à se déplacer loin du cocon familial. Ainsi, la wilaya de Béchar disposera désormais de 19 lycées, de 44 CEM et de 75 écoles primaires, pour une population de 34.000 élèves, tous paliers confondus. De leur côté, les enseignants espèrent à travers ces nouveaux acquis, s’approcher de l’objectif de 30 à 35 élèves/classe, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. Côté restauration, notre source indique que plusieurs nouvelles cantines scolaires entreront en service à travers le territoire de la wilaya, et ce, dès la prochaine rentrée des classes, à l’occasion de laquelle 10 minibus destinés au ramassage scolaire seront réceptionnés. S’agissant de la santé en milieu scolaire, elle sera renforcée par 6 unités de dépistage (UDS), encadrées de médecins et de paramédicaux. Ces unités seront également dotées de fauteuils dentaires.

 
Pour ce qui est de l’encadrement, la DEW enregistre un manque d’enseignants en langues étrangères, notamment le français. Ces deux dernières années, les responsables du secteur ont opté pour le replâtrage, en recrutant des ingénieurs diplômés,... mais pas en orthographe. Le moins que l’on puisse conseiller à ceux qui les ont recrutés, c’est de puiser dans le riche réservoir constitué par les jeunes retraités, sortis au bout de 32 ans de service et qui sont encore aptes à dispenser des cours de langue, dans lesquels ils excellent. Et certains de se demander pourquoi, ce qui se fait partout ailleurs, ne réussirait pas dans l’enseignement qui, à plus forte raison, a besoin de recourir aux seules compétences. Finalement, c’est l’enseignement supérieur qui se taille la part du lion, avec l’extension voire la réalisation de nouvelles infrastructures d’accueil et d’hébergement des étudiants. Les 11 hectares initialement réservés au centre universitaire se sont rapidement révélés limités, pour accueillir d’autres projets pédagogiques. Les responsables ont donc envisagé la création d’un nouveau pôle universitaire, qui s’étendra cette fois sur une centaine d’hectares, le long de la route menant à Lahmar. Il y est question de réaliser l’infrastructure d’accueil de 3.000 places pédagogiques, ainsi qu’une résidence universitaire de 1.500 lits. Lancé depuis un an déjà, le projet connaît un taux d’avancement appréciable, selon la même source. En attendant, le centre universitaire de Béchar accueillera cette année 1.100 nouveaux inscrits. Un centre que les responsables aspirent à élever au rang d’université régionale et qui compte actuellement 10.100 étudiants environ. 

Source: Messaoud Ahmed, La Voix de l'Oranie.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires