Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 15:21

 

Le conseil régional de déontologie médicale (CRDM) de la région du Sud-Ouest a organisé récemment une journée de sensibilisation et de formation au centre de formation paramédicale de Béchar, au cours de laquelle ont été dénoncées certaines pratiques, qui ne plaident pas en faveur de cette profession.

 

Cette journée dont l’ouverture a été faite par le chef de la daïra de Kenadsa, venu représenter le wali, regroupait des médecins, des chirurgiens-dentistes et des pharmaciens exerçant dans le secteur public, ainsi que des praticiens du secteur privé. On remarquait également la présence des délégués des wilayas respectives de Naâma, El-Bayadh, Adrar et même Tindouf. La rencontre a été rehaussée par la présence des Professeurs Belhadj et Benathmane, venus du CHU Mustapha d’Alger et de Me Benmoussa, avocat, intervenant à titre de juriste.

 

Les différentes conférences tournaient autour des thèmes «Droit et santé mentale en Algérie», «Circoncision et responsabilité médicale», «Intérêt des documents médicaux-légaux» et «Ethique médicale en milieu carcéral». En marge de cette journée, le Dr Bendada Cheikh, président du CRDM pour le Sud-Ouest, a tenu à préciser à la presse, que la commission de qualification relevant du conseil de l’ordre de déontologie médicale est d’une importance capitale, puisqu’elle détermine le champ d’intervention des médecins spécialistes ou généralistes. Il ajoutera qu’un médecin qui n’a pas été spécialisé dans telle ou telle spécialité, n’a ni le droit de l’inscrire sur sa plaque ou sur son ordonnance, ni celui de la pratiquer. A titre d’exemple, il dira qu’un médecin qui n’a pas été formé en biologie, ne doit pas pratiquer des examens biologiques dans son cabinet, parce qu’il n’en a pas la compétence. Dans la foulée il citera des exemples de médecins généralistes, qui pratiquent des échographies ou des radiologues qui se substituent aux médecins et délivrent des ordonnances médicales. D’autre part, il exprimera son étonnement devant le fait que les structures sanitaires relevant du secteur public et disposant de tous les moyens humains et matériels fournis par l’Etat, n’arrivent pas à concurrencer le secteur privé et il se dit outré par le fait, que le secteur privé dispose de certains «rabatteurs» exerçant dans le public et qui ne se privent pas d’orienter les malades vers le privé, pour la moindre analyse ou radio, alors qu’ils peuvent le faire eux-mêmes sur place. Tout le monde connaît les formules stéréotypées «manque de produits» ou «appareil en panne». «Il est grand temps de moraliser la profession», conclura-t-il, avant de passer la parole au Pr Belhadj, dont nous réservons l’intervention pour demain à nos lecteurs.

 

Source : M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires