Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 10:36

 

Le wali de Bechar a déclaré, dans son allocution d’ouverture de la 3ème session ordinaire de l’ APW, qu’il a instruit les services de sécurité d’ouvrir des enquêtes approfondies sur les 5.300 agriculteurs ayant bénéficié du soutien de l’Etat dans le cadre du Fonds national d’aide à l’agriculture (FNDA).

La situation de l’agriculture dans la wilaya de Bechar semble des plus étrange. En effet, les agriculteurs continuent de bénéficier d’avantages pour, soi-disant, relancer l’agriculture dans la région, alors que tous les produits agricoles exposés dans les marchés viennent d’ailleurs.

 

La direction des services agricoles annonce que 5.300 agriculteurs ont bénéficié d’aides du FNDA devant leur permettre de travailler la terre et d’en tirer les produits destinés à la consommation locale. Or, une simple tournée dans les marchés de la région montre que tout ce qui est présenté à l’étalage provient du Nord du pays. La plaine d’Abadla, qui a englouti des sommes colossales et qui est dotée du non moins coûteux barrage de Djorf Torba, faisait miroiter le rêve d’une future Californie algérienne. Rien de tout cela ne fut! Seuls les melons et pastèques y sont cultivés car ne nécessitant que peu de soins et rapportent gros. «Il est déplorable que lahrira du Ramadhan à Abadla soit aromatisée avec un bouquet de coriandre cultivé à Ouakda, un périmètre agricole situé à l’entrée de Bechar et où les parcelles n’atteignent parfois même pas un hectare», fait-on remarquer. Certains citoyens se demandent à quoi ont bien pu servir les milliards débloqués par le pouvoir et devant permettre à la région l’autosuffisance en fruits et légumes. Où sont allées les sommes colossales dont ont bénéficié les agriculteurs dans le cadre de la relance du secteur agricole? C’est une question qui est pour le moment sans réponse. Ainsi, tout le monde parle d’aides financières à l’agriculture sans en voir les résultats. «Plutôt si, l’aide apparaît chez certains sous forme de bolides dernier cri, de maisons près de la mer et de... deuxième épouse», note-t-on.
Certains ont creusé des puits et planté des arbres fruitiers en sus des palmiers pour bénéficier de sommes considérables dans le cadre du FNDA. Des années sont passées et les plants d’arbres, s’ils tiennent encore, tardent de verdoyer. Devant pareille situation, ne serait-il pas plus judicieux, pensent certains, d’octroyer des crédits aux transporteurs qui alimentent les marchés de la Saoura par des produits qu’ils vont chercher à Mascara, Tlemcen et Mostaganem? «De cette façon, au moins, la concurrence et l’abondance feront baisser les prix et amélioreront le menu quotidien», assure-t-on.

Source : M. Ahmed, La voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires