Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 10:41
Le Fennec d’or, un prix destiné à promouvoir le  cinéma professionnel, le Fennec d’argent pour les amateurs du court métrage, un Taghit d’Or en distinction des jeunes talents  voilà qui enchante le quatrième art et propulse Taghit sur la scène mondiale du cinéma. L’idée d’une édition pour un festival du documentaire a également germé et les préparatifs sont en cours.
C’est sous le haut patronage du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, que s’organise, du 12 au 17 novembre, la première édition de ce Taghit d’or. 
Le court métrage créé donc son propre festival inaugurant une nouvelle édition à la tradition qui établit ses décors, ses paillettes et le scintillements de ses stars sous la Kheïma à Taghit, la ville touristique de la wilaya de Bechar.
Les dunes du grand Erg et les palmeraies sous l’ombre de l’Oasis en constitueront ses paillettes et son décor aux projections des œuvres et au ravissement des regards.  Les journalistes reporters de ce festival seront constitués parmi les adolescents de la ville, les caméras en bandoulières sillonneront les travées de sable or et ocre des localités et Ksour, interwiouvant les artistes, producteurs, scénaristes et réalisateurs lors d’atelier journal qu’éventuellement les téléspectateurs pourront apprécier la graine de journalistes, voire de critiques d’art qui sommeillent en eux.

Au moment où le 5ème festival du fennec d’or pose les décors du prix de ses compétiteurs et compétitrices, on plante les habits d’autres récompenses dédiées au cinéma dans ses variantes productions.

Et DG de l’EN TV et président de la fondation Fennec d’Or, Hamraoui Habib Chawki, qui a animé hier au siège de l’EN TV, une conférence de presse à cette occasion en présence des artistes et des membres du jury de cette nouvelle initiation cinématographique du court métrage a toutes les raisons de clamer haut et fort les performances culturelles et artistiques nationales dans le domaine ou annonçant ce nouvel espace de réflexion, de dialogue et d’échange à offrir aux jeunes talents en célébration à la culture et à l’innovation cinématographique en quête de rigueur professionnelle.  Organisée en collaboration avec le soutien du Ministère de la Culture,le sponsor de Mobilis et l’EN TV, le festival du Taghit d’or réunit 32 courts métrages et autant de thématiques du cru de 2005 à 2007 dans une scène qui vibre au rythme des activités  entrant dans Alger, capitale de la culture arabe. Le court métrage qui a littéralement explosé ces dernières années en Algérie grâce à une nouvelle génération de jeunes réalisateurs portés par un intérêt manifeste au  fait cinématographique retrouve les galons de son art avec des prix proposés aux meilleurs court métrage, réalisation, et interprétations féminine et masculine. 
Ponctuée par un panorama international à travers la projection de quelques films étrangers d’une part et de débats et discussions avec leurs réalisateurs d’autre part, la manifestation  vivra des soirées riches en débats entre les professionnels, les journalistes et les cinéphiles autour des films projetés. Des membres des festivals des pays arabes (Egypte, Tunisie) européen (France), du Canada, prendront part à cette rencontre.
Des cinés bus  sillonneront les nuits étoilées de la ville pour l’éclairer le temps d’un film d’images, d’histoire et de rêves. Des quaâdate cinématographiques, une compétition et un jury. 

Source : A. Houaria, El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires