Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 10:47

20 milliards de centimes viennent d'être alloués, dans le cadre du programme sectoriel de l'hydraulique, pour assainir l'oued de Béchar.

 
Ces crédits seront répartis entre plusieurs lots, à savoir l'étude, le suivi et les travaux. Il faut rappeler qu'auparavant, dans le cadre de l'assainissement de l'oued (17 km), deux premières opérations de 5 millions de DA dans le cadre du PCD 2006 suivies de 8 millions de DA alloués en 2007, ont été consacrées à la réhabilitation des tronçons du collecteur principal. Ces 20 milliards de cts du programme sectoriel viennent renforcer l'étude préliminaire touchant diverses opérations, notamment la réfection des conduites, leur extension, les opérations de désherbage de la rivière asséchée et le traitement des points de stagnation des eaux. Ces opérations seront menées dans l'attente d'une étude approfondie et globale confiée à deux experts français de l'office international de l'eau et qui sera remise incessamment aux pouvoirs publics. Mais, les travaux déjà engagés depuis quelques mois, en application des recommandations préliminaires des deux experts, ont déjà permis une nette et remarquable amélioration. Ceux-ci ont consisté en l'élimination d?une grande partie du désherbage qui formait un maquis dans le lit de l'oued, la neutralisation des nuisances des eaux usées, des opérations de curage du réseau ainsi qu'en la réalisation des regards- chambres pour faciliter des travaux de curage. Ainsi, selon M. Moussaoui Tahar, chargé des travaux de l'oued, qui nous a invité à faire une visite sur les lieux, les odeurs nauséabondes et toutes sortes d'insectes nuisibles qui infestaient le lit de l'oued ont totalement disparu, à la grande joie des passants qui empruntent chaque jour les ponts de la rivière ainsi que celle des riverains. Selon lui, il reste cependant un tronçon de 200 m de raccordement au collecteur principal à réaliser en amont de l'oued, à proximité de la localité de Ouakda. Dans cette gigantesque entreprise de dépollution de l'oued de Béchar, un appel pressant au civisme est lancé, particulièrement en direction des riverains à travers la radio locale et en coordination avec les associations de quartiers pour leur demander de s'abstenir de jeter des ordures ménagères et autres objets hétéroclites sur les berges de la rivière, car susceptibles de compromettre les travaux en cours, indique le chargé des travaux de l'oued de Béchar. 

Source : M. Nadjah, El Watan.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires