Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 10:52
Mercredi dernier, l'oasis de Taghit a été le lieu phare de la rencontre des exposants agricoles, venus de différentes localités de la wilaya à l'occasion de la célébration de la journée nationale de vulgarisation agricole.

L'événement a été saisi pour faire le point sur les lacunes et les incohérences qui continuent à caractériser le secteur de l'agriculture. Un secteur qui concentre autour de lui l'attention de la population et qui a englouti, depuis le lancement du programme FNRDA, près de 500 milliards de cts. Il faut rappeler que 5 300 fellahs ont pu jusqu'ici bénéficier du soutien financier de l'Etat. Aussi bien pour les autorités locales qui ont inauguré cette journée que pour les visiteurs, les chiffres ainsi que les listes des matériels agricoles acquis et placardés sur des tableaux d'affichage n'ont pas grande signification. Il s'agit pour le visiteur d'expliquer, dans un esprit rationnel, le décalage existant entre les sommes astronomiques dégagées par la banque et octroyées aux agriculteurs et les maigres résultats constatés sur les marchés des fruits et légumes. Or, ce sont les régions du Nord qui alimentent chaque jour par camions les marchés locaux (90%) en produits maraîchers, font remarquer à juste titre les autorités locales. Durant cette journée, on a pu relever les lacunes qui restent à combler, notamment l?inexistence des points de collectes des produits en surproduction, à écouler sur les marchés telle la surproduction de l'ail à Taghit, survenue en été. L'accent a été également mis sur le rôle de la chambre agricole en tant que force de propositions devant mener des actions de coordination pour encourager la création des unités de production laitières inexistantes dans la région et des petites unités d'élevage ovin et bovin, créneau créateur d'emplois. La production de la viande blanche souffre également de l'absence d?une véritable relance car, 3 551q ont été produit en 1999-2000 contre 4 467 q en 2006-2007, soit une évolution d?à peine 20%, un taux jugé insignifiant par rapport aux besoins de la consommation locale. En 2006-2007 et dans le cadre du renforcement du secteur, 1 960 puits (3 920 L/s), 690 forages (2 070L/s), 2 946 bassins (285m3) et 3 967 équipements de pompage ont été réalisés. Des réseaux d?irrigation (20 027 ML) et des réseaux fouggara (51unités) ont fait l?objet d?une réhabilitation. Mais, les fellahs de Taghit vont pouvoir bénéficier de l?édification d'une digue à El Aouina, de 300 ha, avec une possibilité d'extension de son périmètre sur une superficie de 700 ha et pouvant atteindre 1000 ha, selon le subdivisionnaire agricole de Taghit. Elle coûtera 20 milliards de cts avec un délai de 18 mois pour sa réalisation.

Source : M. Nadjah, El Watan.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires