Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 11:13
Déjà éprouvée par la récente hausse substantielle sur les prix des denrées alimentaires de large consommation, voilà que la population locale de la commune de Béchar demeure confrontée à une autre plaie et non des moindres : La pénurie périodique de l'eau potable, en particulier pour ceux qui habitent des immeubles. Plusieurs cités de la ville ont été privées de l?alimentation de l'eau durant l'été, et la dernière interruption qui a duré 12 jours, a frappé deux importants quartiers populaires. Des jerricans ont alors refait leur apparition où l'on a vu des enfants en bas âge sillonner les quartiers environnants à la recherche du précieux liquide, en ce mois de septembre caniculaire. De nombreux citoyens nous ont fait part de la distribution de l'eau, en particulier dans certains quartiers, à des heures tardives (4 heures du matin et 1 jour sur 3) qui est aussi fortement critiquée par les ménages. Elle suscite non seulement la colère de ces derniers, obligés de veiller, nous dit-on, mais pose globalement, et au-delà des désagréments créés, le problème de la gestion rationnelle de l'eau dans la commune (160 000 habitants). La vétusté du réseau de distribution ne répond plus aux immenses besoins de la population majoritairement concentrée (70%) au chef-lieu de wilaya. Selon un technicien en eau, la vétusté du réseau n?explique pas tout. L'eau existe en abondance ces dernières années dans la région, acheminée à travers de nouvelles canalisations à partir du barrage de Djorf Torba (70 km de Béchar). Pourtant les carences sont là. « Alors où se situe la faille ? », s'interroge t-on. S'agit-il d'une mauvaise gestion ? Le ministre de l'Intérieur en visite dans la région, en avril 2006, avait déclaré devant les élus locaux que la wilaya de Béchar est l'une des mieux alimentées par rapport à la plupart des grandes agglomérations du Nord. Mais cette alimentation en eau potable de la ville est pourtant entravée par une multitude de problèmes. 

Source : M. Nadjah, El Watan.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires