Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 17:41

La 8ème édition du Marathon des dunes aura lieu, cette année, dans la vallée de la Saoura, du 26 décembre 2007 au 1er janvier 2008, et verra la participation de Canadiens, Américains, Suisses, Belges, Italiens, Espagnols et Français. Lors d’un point de presse, Rezkane abdelmadjid, organisateur de ce marathon, dira que cette manifestation vise avant tout à promouvoir l’écotourisme dans le Sud algérien. Il rappellera que le sport est la deuxième industrie génératrice de richesse après le pétrole, d’où les compétitions des pays pour accueillir les grands événement sportifs. 

 

Revenant sur l’historique de cette manifestation sportive annuelle, il précisera qu’elle a débuté en 2001 à Djanet, puis à Ghardaïa, El-Oued, trois fois de suite à Timimoun et plus précisément à Tinekrouk, et que la dernière édition a eu pour cadre El-Kentara dans la wilaya de Biskra. S’il a drainé quelque 800 participants à Tinekrouk, le Marathon des dunes de cette année se contentera d’accueillir seulement une centaine de personnes, à cause du manque d’infrastructures d’accueil d’abord et puis pour des raisons sécuritaires. L’événement, soulignera l’organisateur, sera couvert par des télévisions étrangères, à l’instar de la télévision ukrainienne, trans-télévision, TV5 et tous les magazines spécialisés dans le domaine sportif. Des visites de ksour et de sites historiques et archéologiques de la région font également partie du programme qui sera rehaussé par un forum consacré au «sport, santé et écotourisme». C’est ainsi qu’est prévue une intervention du professeur Frédéric Bartczak, responsable de la filière «Management des sports et des loisirs de nature et de montagne», qui parlera de «l’avenir et les enjeux de l’écotourisme sportif pour l’Algérie», plus précisément sous le thème «Perspectives du marathon ludo-sportif: le cas du Marathon des dunes.» Le professeur Jean Corneloup, président du réseau international des chercheurs et des experts en sport de nature, maître de conférence à l’université de Clermont-Ferrand et celle de Grenoble abordera le thème: «L’écotourisme sportif: un nouvel univers dans le paysage du tourisme de nature.» Le docteur Alain Puig, professeur au centre «Sport et santé» à l’université de Perpignan, spécialiste en anatomie, nutrition et physiologie, abordera, lui, la question de la «Nutrition pour les marathons organisés dans le désert». Deux autres conférences, sur «le bilan d’aptitude du sportif vétéran» et «Le sport et la santé: un moyen pour éviter les maladies telles le diabète et l’hypertension», seront données respectivement par le professeur Mohamed Tahmi, chef de service au CHU de Tizi-Ouzou, et Alain Puig. Art culinaire, musique et folklore donneront un cachet local à cette manifestation qui ne manquera pas de faire connaître les mille et une facettes de la Saoura et, par-delà, constituer un investissement touristique certain.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires