Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 17:12

Le nouvel institut de formation professionnelle a abrité, en fin de semaine dernière, une rencontre régionale ayant regroupé le représentant du Fonds National de Développement de l'Apprentissage et de la Formation Continue (FNAC) et ses partenaires.

 
Ces derniers sont présents à travers la participation des entreprises et artisans à l'effort de formation professionnelle de jeunes apprentis et qui sont accompagnés et soutenus financièrement par le Fonds. En présence du directeur général du FNAC et des représentants de l'administration des impôts et des finances, il a été question de donner une nouvelle impulsion à la stratégie en matière de formation professionnelle, qui n'a pas donné jusqu'ici les résultats escomptés. Les participants ont tenté d'examiner et de proposer des solutions aux problèmes entravant le fonctionnement de l'entreprise, cible du FNAC, dans sa volonté de former des jeunes apprentis. « Pourquoi certaines entreprises sont-elles réticentes à recruter et à former des jeunes apprentis et à bénéficier des avantages, notamment fiscaux édictés par la loi ? », s'est-on interrogé. Est-ce en raison des surcoûts et autres charges lourdes pesant sur l'entreprise ? L'on saura à travers l'intervention du DG du FNAC que certains opérateurs économiques préfèrent s'acquitter de la taxe de 2% de la masse salariale plutôt que de prendre en charge la formation de jeunes stagiaires. Taxe à laquelle échappe, dira l'intervenant, plusieurs entreprises et qui sera imposée à celles rechignant à participer à l'effort de formation professionnelle des jeunes. Dans sa démarche globale, le FNAC, note son représentant, accompagne aussi le financement de plusieurs branches d'activités économiques, comme l'agriculture, le bâtiment, l'industrie et l'artisanat. Le Fonds peut également venir en aide à toute entreprise en difficulté financière pour payer ses salariés si elle s'engage à prendre en charge plus de deux apprentis. Selon le président de la chambre régionale de Commerce, un cahier des charges est indispensable entre les centres de formation professionnelle et les moyennes et petites entreprises dans le Sud et définissant les besoins réels en main d'oeuvre spécialisée. Il a ajouté que le Sud accuse un retard considérable dans le taux de croissance économique nationale. Le système de sécurité sociale en vigueur est pointé du doigt par le président de la chambre de Commerce car ne permettant pas, selon lui, de développer et d'inciter la politique d'emploi. Les coûts de la sécurité sociale sont trop élevés pour être couverts par les entreprises, déclare-t-il. Dans sa conclusion, il a interpellé les autorités centrales à dégager une partie du budget de l'emploi pour la consacrer à la formation et au recyclage de la main d'oeuvre locale.

Source : M. Nadjah, El Watan.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires