Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 08:47


La délégation envoyée par M. Abdelmalek Sellal, le ministre des Ressources en Eau arrivera aujourd’hui, samedi 5 avril) à Béchar. Elle est composée de Lahcen Aït Amara, Hasni, Bouderbala, Taïbi et Djebbari Fatima, respectivement directeur central de l’assainissement, directeur général de l’office national de l’assainissement, directeur général de l’hydro-projet ouest (HPO), directeur général de l’ANRH et son assistante.

Selon le Dr Bendjemaâ Jamal, directeur de l’Hydraulique de Béchar, cette délégation est envoyée par le ministre, suite à sa dernière visite pour actualiser l’étude de la station de traitement des eaux usées (STEP), l’étude globale et schéma directeur de l’aménagement de l’Oued Béchar et la prospection des potentialités des nappes phréatiques de Mougheul et de Ouakda. Il ajoutera qu’en application des directives du ministre, une entreprise implantée sur les lieux démarrera, ce samedi, les travaux de réalisation d’une digue sur l’Oued Zebboudj à Mougheul. De même que la direction de l’hydraulique s’attellera à accélérer les travaux de la conduite d’adduction d’eau à partir du barrage de Djorf Torba. Conduite dont la protection sera confiée à une entreprise de qualification 9. Cette protection contre le sol corrosif lui assurera une durée de vie supérieure. Pour ce qui est de la sécurisation des besoins de la région en eau potable, le directeur de l’Hydraulique dira que ce point a été pris en charge au niveau central. En ce qui concerne la STEP, elle sera réalisée sur la partie gauche à la sortie-sud de Béchar et s’étendra sur 30 hectares. «Sur les 250 milliards de centimes, que nous avons demandés pour sa réalisation, 200 milliards nous ont été accordés et la délégation sera là pour l’actualisation», a-t-il dit. Il sera aussi question de l’actualisation de la faisabilité de la réalisation de digues à travers le territoire de la wilaya. «Nous en avons demandé 24 et le ministère nous en a accordé 8 pour l’instant», a-t-il ajouté.

L’étude du schéma directeur de l’Oued Béchar sur toute sa longueur, c’est-à-dire 17 km depuis l’entrée jusqu’à la sortie de la ville, aura nécessité 100 milliards de centimes. «Nous avons procédé à l’inscription d’une opération de 5.000m linéaires de forages et de fonçage de puits, qui nécessitent pas moins de 20 milliards de centimes et la réalisation de réservoirs ou châteaux d’eau de grandes capacités pour 1 milliard de dinars, et ceci, dans le cadre de la loi de finances complémentaire.» Ces réservoirs, une dizaine au moins, seront répartis entre les différentes localités, dont deux d’une capacité d’au moins 10.000 m3 pour le chef-lieu de wilaya. S’agissant de la protection de la station flottante, réalisée au niveau du barrage de Djorf Torba, le ministre a conseillé de construire sur place un mur brise-vent. Pour faire diminuer la violence des crues de l’Oued Béchar, il a été prévu de l’écrêter par la réalisation d’un barrage en amont. Il est aussi question de la réalisation d’un forage de puits, pour l’alimentation de la commune de Mougheul, qui entre dans le cadre des 5.000 m linéaires. La formation du personnel touche 10 agents de l’ADE dans le domaine de la prise en charge, de la gestion et de l’exploitation de la station flottante.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires