Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 09:06

Répondant à une question de la Voix de L’Oranie, le Dr Nafes Timsiline reconnaît qu’il est déjà difficile au malade ou à ses proches de faire établir la responsabilité du médecin, en cas de faute grave et encore moins de demander réparation judiciaire, en cas d’infection ou de maladie nosocomiale contractée en milieu hospitalier.


C’est sous le patronage du wali de Béchar, que le Conseil régional de déontologie médicale a organisé, mercredi dernier, en collaboration avec la DSP, la 1ère journée nationale de déontologie médicale du Sud-ouest. Journée qui s’est déroulée au centre de formation paramédicale et à laquelle ont pris part des médecins venus des villes d’Adrar, Béchar, El-Bayadh, Naâma et Tindouf, ainsi que des avocats du barreau. Les président et vices-présidents du Conseil national de l’ordre des médecins, n’ont pu participer à cette journée, à cause d’un vol d’Air Algérie annulé à la dernière minute. Cet empêchement s’est fâcheusement répercuté sur le programme qui prévoyait une intervention du Pr Ayadi Abdelaziz sur «Les activités déontologiques», exposées lors du Forum euro méditerranéen - Union des médecins arabes. La première intervention de la matinée avait pour thèmes «Les aspects médico-légaux de la mort» et «Les certificats médicaux», présentés par le Dr Benzerga Houari, médecin-légiste du secteur de la Santé de Béchar. Elle a été suivie par l’intervention de Mme le juge Hamoudi Yasmina, sur la définition de «L’erreur médicale et la responsabilité pénale», et sur l’opportunité de juger un praticien sur les erreurs, qu’il aurait commises? Le Dr Nafes Timsiline en tant qu’ancien praticien, a axé son intervention sur «Les aspects médico-légaux des infections nosocomiales». Selon lui, dans le domaine de la santé, le risque 0 n’existant pas, il faudrait quantifier ce risque. Il a rappelé que même les infections survenant 30 jours après l’opération, sont habituellement associées aux soins. «Il faudrait, a-t-il ajouté, diagnostiquer ce qui est nosocomial, de ce qui ne l’est pas.» Selon lui, le code pénal ne définit pas la responsabilité du médecin, en cas de mort d’homme. Enfin, le même texte de loi sert à condamner et le médecin fautif et le conducteur de véhicule ayant causé un accident de la route. Et le Dr Timsiline de conclure par: «La qualité des soins, vient quand on s’en occupe, mais la mauvaise qualité vient... toute seule». Cela veut-il dire, que la notion de qualité n’est pas perçue de la même façon au sein de cette honorable corporation?...

Source : M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires