Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 18:51

Les visiteurs du jardin public ont tous exprimé, samedi dernier, leur sentiment de réprobation quant à la gestion désastreuse de cet espace censé être un lieu de détente et de repos pour les familles souvent cloîtrées chez elles et fuyant l'ennui et la monotonie.

En effet, ce jardin public, géré par la municipalité, est à l'état d'abandon total. Plus grave encore, le lieu s'est progressivement transformé en refuge pour les marginaux et les ivrognes. « L'insécurité qui y règne aujourd'hui serait à l'origine de la désaffection des familles nombreuses qui visitaient autrefois le jardin », affirme le gardien. Au moment de notre présence, celui-ci venait d'être averti qu'un individu tentait d'escalader le mur du jardin, du côté de l'oued de Béchar, non clôturé, pour y introduire, en connivence avec son acolyte qui est entré par la porte principale, des boissons alcoolisées. « Une situation que nous vivons presque tous les jours », fait remarquer le gardien. Les animaux exposés aux visiteurs sont encagés dans des espaces insalubres. Le gardiennage est pour l'instant assuré par trois agents affectés par la commune et qui se relaient dans la journée. Nos interlocuteurs nous ont fait savoir que les APC qui se sont succédées jusqu'ici n'ont jamais accordé la moindre attention à la gestion de l'unique jardin public qui dispose pourtant d'une vue imprenable sur l'oued de Béchar. 


Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires