Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 18:55

Sous le haut patronage du wali de Béchar, la radio régionale, qui est la première radio locale du pays, a célébré la Journée mondiale de la presse, qui coïncide avec l’organisation des portes ouvertes sur la Radio de Béchar.
La cérémonie s’est déroulée au siège exigu de la radio régionale en présence du wali, Mechri Azzeddine, et de toutes les autorités de la wilaya, notamment les journalistes de la  presse écrite des quotidiens nationaux et ceux de la radio et de la télévision. Pour cela, tous les techniciens ont été mobilisés avec un arsenal radiophonique pour satisfaire les visiteurs et les auditeurs.
Ces techniciens sont connus et reconnus comme l’équipe de défi à travers tout le territoire national d’après leur sérieux travail, assiduité, qualification et expérience de longue durée et travaillant dans l’ombre. La veille, ils ont bossé sans relâche pour la préparation de cette journée en vue des présentations des différents services : production, reportage, diffusion, deux voitures HF, sonorisation ainsi que le stand des expositions avec un schéma synoptique de fonctionnement expliquant la circuiterie, à partir du microphone, de l’animatrice jusqu’aux oreilles des auditeurs. L’ancien matériel analogique qui reste est en voie d’être changé par des nouveautés techniques qui sont numériques. Il est à rappeler qu’un peloton d’une vingtaine de jeunes policières sont venues pour partager cette joie avec le personnel de la radio à l’occasion de cette journée à deux timbres, sur les portes ouvertes et sur la liberté d’expression au siège de la radio régionale de Béchar.
Dans son allocution d’ouverture, le wali a félicité tout le collectif de la radio régionale en les encourageant dans leur mission vis-à-vis de la société qui a connu un développement par le biais de cette radio qui a fait ouverture sur le monde par internet et par satellite. A cette même occasion, une photo-souvenir a été prise où figurent les policières et quelques membres de la radio. La radio de Béchar a également célébré la Journée mondiale de la liberté d’expression, comme partout dans le monde. D’autre part, au siège de la wilaya, en présence des autorités civiles et militaires, les journalistes de la presse locale (écrite, radio et télévision) ont célébré cet événement avec vivacité et fierté de ce métier de démocratisation et de transparence pour la liberté de la parole qui n’a pas encore atteint sa maturité.
Le wali a honoré toute la presse du chef-lieu de la wilaya par des cadeaux symboliques pour valoriser le travail du journaliste qui est difficile. Egalement deux établissements privés (PRODG et Bahdja-Tour) ont honoré les mêmes éléments par des cadeaux. Qui a peur de la presse ? Le fidèle, le fautif ? devant les conjonctures et les adversités. Citons encore que des choses  sont occultes dans le domaine de l’information et de la communication. La presse se sacrifie de plus en plus pour faire la lumière concernant des problèmes phares. Certains  journalistes et reporters sont tombés en martyrs par leur devoir informatif sur les émeutes, les manifestations, les témoignages d’enquêtes difficiles ainsi que les guerres. Une désolation, cependant frappe la presse écrite locale en général qui n’a pas encore bénéficié de siège pour les différents journaux, comme ailleurs peut-être dans les autres wilayas du pays. La presse œuvre pour l’intérêt général, ce qui est formellement une prévention contre les dérapages contrôlés et non contrôlés. Mais les ennemis de la presse croient uniquement à l’intérêt individuel qui restera caché pour des raisons ou d’autres. La voix de la vérité reste toujours haute devant l’histoire et devant l’humanité.


Source : M. Smaïl, La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires