Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 11:19
Situé au Sud-ouest du territoire national, la wilaya de Bechar est limitée à l’est par la wilaya d’Adrar, à l’ouest par le Maroc, au nord par les wilayas de Nâama et d’El-Bayadh et au sud par les wilayas de Tindouf et d’Adrar. Elle constitue un pôle important dans le schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT). Sa position spatiale et son tracé frontalier de plus de 600Km avec le Maroc lui confèrent une vocation régionale de premier ordre, faisant d’elle un pôle régional stratégique et un carrefour d’échanges incontournable.

Superficie et population :

Avec une superficie de 161.400Km², soit environ 6,77% du territoire national, la wilaya de Bechar occupe le 6e rang des wilayas les plus vastes du pays. Et cette immensité du territoire et l’éparpillement des populations augmentent les distantes entre les localité. A titre d’exemple, les communes les plus rapprochées entre elles sont distantes de 11 kilomètres (Timoudi et Ouled Khodeïr) et les plus éloignées sont celles de Ksabi et Tabelbala (588km). La population de la wilaya de Bechar est estimée à 272.436 habitants, soit une densité de 1,69 hab./km², repartis sur 21 communes dont les plus importantes sont, outre le chef-lieu de wilaya, Béni Ouanif (11.250 habitants), Kenadsa (13.652), Abadla (13.935), Béni Abbès (11.664), El Ouata (8.002) et Taghit (7.277). Le nombre d’habitants dans le reste des communes varie entre 923 Hab. (Mougueul) et 4.985 Hab (Kerzaz), ce qui nous donne une très faible densité des populations, estimée à 1,69 Hab./Km².
Cette situation s’explique par le relief et les formations naturelles hostiles à l’installation humaine dans la wilaya de Bechar.

Le territoire de la wilaya est formé de 05 principaux reliefs :

Les montagnes: Elles sont dénudées et parfois élevées tels le Djebel Antar (1.953m), le Djebel Grouz (1.835) et le Djebel Bechar (1.206m).
Les Oueds: Six principaux oueds sillonnent la wilaya. Du nord au sud on rencontre Oued Namouss, Oued Zouzfana, Oued Bechar, Oued Guir, Oued Saoura et Oued Daoura.
Les vallées: Ce sont les dépressions façonnées par les cours d’eau importants, les principales sont celles de Zouzfana, de Guir et de la Saoura.
Les regs (Hamada): Ce sont de vastes étendues rocailleuses et les plus importantes sont celles du Guir et Daoura.
Les ergs: Ils représentent des massifs pouvant atteindre jusqu’à 300m de hauteur. On y recense le Grand Erg occidental, Erg Erraoui, Erg El-Atchane et Erg Iguidi.
En plus de la forte limitation des espaces utiles, la wilaya de Bechar est confrontée aux conditions climatiques défavorables, caractérisées par un climat de type désertique continental. On distingue deux zones.
La zone de transition délimitée par Béni Ouanif au nord et le parallèle d’Igli au sud, très chaude en été (+45°C) et froide en hiver (2 à 3°C), où les précipitations sont de l’ordre de 60mm/an et les vents de sable y sont fréquents, souvent violents (100Km/h).
La zone désertique, elle, s’étend au delà de Béni Abbès. Les précipitations y sont de l’ordre de 40 mm/an et les vents de sable sont très fréquents.

La Voix de l'Oranie

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires