Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 11:20
Les atouts :

La wilaya de Bechar, de par sa situation géographique stratégique et véritable pôle régional d’échanges entre le Nord et le Sud, renferme d’énormes potentialités minières, agricoles et touristiques. On y trouve plusieurs gisements de gypse, de pierres, de sable, de charbon, de cuivre, de phosphate, de baryte, de sel… inexploités faute d’investissement privé. Ces gisements mineurs sont repartis à travers tout le territoire de la wilaya où l’on trouve aussi en quantités très importantes du calcaire destiné à la production du ciment, pouvant répondre aux besoins exprimés à travers toutes les wilayas limitrophes. Ce gisement est localisé à Djebel Madjouz.

D’autres substances y ont été découvertes, ces dernières années, comme la fluorine destinée essentiellement à l’industrie chimique et métallurgique ainsi qu’à la céramique.
Les potentialités touristiques sont riches et variées, associant erg, hamada, massifs montagneux, vallées, périmètres agricoles, daïas, plans d’eau et oasis. On y rencontre aussi des sites et monuments touristiques d’une valeur historique certaine, comme les ksours, les zaouïas et les mausolées, ainsi que des sites archéologiques tels que les bordjs et les gravures rupestres. Ces hauts lieux touristiques, enrichis par des oasis verdoyantes à longueur d’année, drainent chaque année des milliers de touristes nationaux et étrangers, notamment à Taghit, Béni Abbès et Kenadsa.
L’agriculture est une autre richesse de la wilaya de Bechar, malgré les contraintes climatiques et celles du relief. La superficie agricole utile est de 34.902Ha dont 27.702 en irrigué, essentiellement dans la plaine d’Abdla et à Ouagda et Lahmar. Mais le programme de mise en valeur des terres agricoles a ouvert de nouvelles et grandes perspectives de ce secteur. Les résultats enregistrés à ce jour sont très prometteurs et ont créé un déclic et un engouement pour la terre de la part des jeunes et des investisseurs. Malgré la méconnaissance des réserves potentielles en eau dans la wilaya de Bechar où seule une étude approfondie permettra l’établissement d’une carte hydrologique, la mobilisation des ressources hydriques est très importante, qu’il s’agisse des ressources destinés à l’irrigation ou l’AEP. La wilaya renferme un grand barrage hydraulique, celui de Djorf Torba, d’une capacité de 365 millions m3, et elle compte 2.691 puits d’un débit moyen de 3l/s chacun. La wilaya de Bechar dispose par ailleurs d’un aéroport et d’un important réseau routier et ferroviaire. De plus, le futur projet de chemin fer reliant Bechar au Nord du pays va créer une nouvelle dynamique pour toute la région du sud-Ouest.

Les contraintes :

Les contraintes dans la wilaya de Bechar sont d’ordre naturel et sont liées à l’immensité du territoire, aux formations naturelles hostiles à l’implantation humaine, à la forte limitation des espaces utiles, aux conditions climatiques défavorables, à la remontée des sels dans certains espaces agricoles notamment au périmètre irrigué d’Abadla. On note aussi un éparpillement déséquilibré de populations, un éloignement des centres de vie entre eux et par rapport aux wilayas du Nord, une économie traditionnelle, une absence de l’investissement privé créateur de richesses et de postes d’emploi et l’absence d’un tissu industriel générateur d’emplois, en plus de la faiblesse des budgets locaux. A titre d’exemple, sur une population globale de 272.436 habitants dont une active de 118.621 habitants, seule une population de 84.235 habitants est occupée, repartie entre l’agriculture (7.466), le BTPH (3.145) et les autres occupations (73.624). La population au chômage est donc de l’ordre de 34.386 habitants.

La mutation :

Sur la base de ces énormes potentialités et malgré les contraintes majeures énumérées ci-dessus, la wilaya de Bechar a engagé ces derniers années un ambitieux programme multisectoriel et les retards cumulés au fil des années ont été vite rattrapés au point où la région de la Saoura a opéré une véritable mutation qualitative. C’est un véritable défi qui a été lancé par les autorités locales en matière de développement de l’agriculture, de la mise en valeur de développement de l’agriculture, de la mise en valeur des terres, en logements, en équipements et infrastructures de base, en éducation, dans le secteur de la santé, dans l’enseignement supérieur, dans le domaine socio-éducatif et sportif, en désenclavement et réhabilitation du réseau routier, dans le secteur touristique, en aménagement urbain, en AEP et électricité, en raccordement en gaz, en développement des moyens de communication et de transport et, enfin, en mobilisation des ressources hydriques, assainissement et réalisation d’ouvrages d’art.

 

La Voix de l'Oranie

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires

Salmi seham 26/04/2009 19:49

je veux savoir des documentations concernant le quartier de la selis, les plans, plan d'aménagement , plan d'implantation, et les plans des destribution de batimens.merci de me répondre