Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 19:38

Le mois de juin finissant, aura été marqué par une chaleur exceptionnelle à Bechar.

La vague de chaleur a été suffocante et a enregistré, durant ce mois, plus de 40°C dans la journée. Qu'en sera-t-il pour le mois de juillet qui s'annonce et inquiète déjà les habitants ' L'ennui mortel, la canicule et l'absence criarde de distractions poussent les familles à l'enfermement. Contrairement aux années précédentes, aucun concert de chant n'a été organisé en cette période en faveur des familles cloîtrées chez elles, aucune troupe musicale locale ou nationale ne s'est produite durant ce mois pour atténuer un tant soit peu la monotonie mortifère.

Seules des fêtes organisées à l'occasion des mariages, avec leurs cortèges de voitures et bruits sonores qui les accompagnent, remplacent le vide culturel. Ces cortèges de voitures sillonnent chaque jour, à une heure tardive de la soirée, rues et principales artères de la ville profondément endormie. Pour de nombreux habitants, l'inconvénient majeur avec ces fêtes de mariage, comme avec les cortèges qui surviennent à l'occasion des décès, c'est que les concernés par les réjouissances comme ceux qui sont plongés dans le deuil bloquent la circulation sur les rues par l'implantation des tentes. Une situation qui embarrasse les usagers de la route et qui, apparemment, s'expliquerait par l'impossibilité de ces personnes à recevoir chez elles (généralement habitant dans des immeubles) les nombreux compatissants au deuil où les invités à des festivités de mariage.

Alors, l'unique alternative qui s'offre à ces personnes est d'ériger en pleines rues ces tentes qui font office de résidence momentanée et qui provoquent en même temps des désagréments aux automobilistes. « Je comprends parfaitement la situation de ces personnes mais elles n'ont pas pour autant le droit de bloquer la circulation sur ces avenues. Les pouvoirs publics sont au courant de la violation de la réglementation mais laissent faire par sentiment de compassion à l'égard d'une famille qui vient de perdre un parent ou par indulgence à l'égard d'une autre qui fête un mariage », indique un citoyen rencontré à l'occasion d'un mariage. Mais la population locale s'inquiète en été, à cause surtout des bruits sonores provoqués par des motocycles conduits par des jeunes qui sillonnent, tard dans la nuit, les rues silencieuses des différents quartiers, sans aucune mesure de sécurité et qu'on qualifie depuis longtemps d'engins de la mort.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires