Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 17:44

De par leurs potentialités naturelles, historiques et culturelles, les ksour du nord de Béchar constituent incontestablement l'une des zones touristiques potentielles les plus importantes de la wilaya. Cette région de l'Atlas saharien, qui englobe trois communes (Boukaïs, Mougheul et Lahmar), peut susciter l'intérêt des touristes nationaux et une multitude de curiosités sur place pourraient tout simplement ravir. Distante d'une cinquantaine de km de Béchar, la commune de Boukaïs (1760 km2) est délimitée au nord par le Maroc, au sud par la daïra de Kenada et à l'Est par les communes de Lahmar et de Mougheul, une position géographique particulière qui lui avait déjà permis de jouer un rôle prépondérant durant la guerre de libération nationale. Le ksar de cette localité est l'un de plus anciens de la wilaya. Sa fondation remonte, selon diverses sources historiques et les nombreux vestiges encore visibles, à une quarantaine d'années avant l'avènement de l'Islam. L'appellation de Boukaïs est d'inspiration berbère et signifie "ton père ô Farès". Une autre version prétend qu'elle tire son origine du mot "Boughamouk'', désignant une seguia. Bien que millénaire, ce Ksar demeure intact, défiant le temps, grâce notamment aux multiples opérations de restauration opérées dans le cadre de la revalorisation du patrimoine architectural de la région. Ce site architectural et historique occupe une superficie de 06 hectares et abrite encore une population représentant le dixième de l'ensemble des habitants de la commune. Boukaïs est aujourd'hui un pôle touristique des plus importants de la wilaya de Béchar, grâce à ses nombreux atouts qui transparaissent notamment à travers son ksar, ses multiples Oasis, ses somptueux paysages naturels et sa source millénaire.

Témoins d'une longue histoire
Les Ksour du nord, c'est aussi Mougheul où son élégant ksar est le témoin par excellence de l'authenticité et du prestige de la région. L'architecture de ce ksar, d'inspiration musulmane, fait de lui un site particulièrement recommandé pour les visiteurs. Ses traits particuliers les plus importants ressortent à travers la concentration de ses habitants ainsi que ses venelles labyrinthiques obscures, même de jour, et néanmoins toutes de fraîcheur durant les longues journées chaudes de l'été. Le visiteur de ce ksar, qui a fait lui aussi l'objet d'une vaste opération de restauration et de réhabilitation, est vite emporté par la beauté de son architecture et le sens de la créativité artistique dans l'exécution des différents éléments constitutifs et qui se soucie du moindre détail. Les portes en bois sculpté, le hall orné de colonnes en arcades, le feu traditionnel (Kanroun), les niches murales, la chambre d'hôtes appelée en berbère local "tamssrit", les murs tapissés et chaulés et enfin les plafonds finement sculptés et peints de différentes couleurs font de ce site une petite merveille a voir absolument. Situé à proximité d'une importante et dense palmeraie, traversée par une seguia dont les eaux ne sont jamais taries, ce ksar reste le témoin d'une longue histoire faite par les habitants de la région, à majorité berbérophone, dont le patrimoine culturel et artistique très ancien est mis a profit pour représenter la wilaya aux différentes manifestations régionales et nationales. Il y a aussi la danse "Hidous" et bien d'autres expressions chorégraphiques et musicales propres à cette région et qui font d'elle une destination de rêve.

Source: R.T., Le Maghreb.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Saoura
commenter cet article

commentaires