Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 18:17
Le wali de Bechar a annoncé dernièrement que, sur initiative du ministère de l’Intérieur, toutes les communes de la wilaya seront dotées de bibliothèques…

«Le chef-lieu de wilaya en aura, lui, trois, vu la densité de la population», rapportait-on même dans un article précédemment publié sur ces mêmes colonnes sous le titre de «Gestion de la culture avec un esprit d’épicier». Personne n’imaginait alors que l’unique bibliothèque municipale de la ville de Bechar allait céder la place, selon le projet de certains instigateurs, à une recette municipale.


Et le principal argument mis en avant est que «la bibliothèque ne serait pas rentable du point de vue financier». Un élu d’obédience MSP, qui confirmait le dessein de l’administration, avait dit à l’époque que les élus étaient d’accord pour déjouer ce plan. Malheureusement, rien de tout cela n’a été pris en considération. L’unique bibliothèque municipale implantée au centre-ville de la capitale de la Saoura a bel et bien cédé la place à la recette municipale, «rentabilité oblige». Interrogé à ce propos, un enseignant dira: «On se demande alors ce qu’il faudrait attendre de fonctionnaires qui pensent gérer la chose culturelle avec un esprit d’épicier?» Ainsi donc, la bibliothèque municipale de Bechar qui comptait 261 adhérents inscrits en 2007 et qui était dotée au premier étage d’une salle de l’Internet avec 10 postes fonctionnels, passe la main… L’appel de détresse lancé pour préserver cet acquis culturel de toute convoitise est donc resté sans écho.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires