Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 17:44
Le projet de valorisation agricole de l’oasis de Ouakda, située à 5 kilomètres au nord de Béchar, a été lancé à l’initiative de l’association des «Amis de la Saoura», apprend-on ce lundi auprès de son président, M. Mohamed Bendada.
Ce projet dont ont bénéficié 20 exploitants agricoles de la même localité notamment des jeunes agriculteurs et des femmes, est initié selon le même responsable, par l’Agence de développement social (ADS), du ministère de la Solidarité nationale, avec le soutien de la délégation de la Commission européenne en Algérie.
Il vise la sauvegarde de l’écosystème, la gestion rationnelle des ressources naturelles, des pratiques agricoles et des conduites d’élevage allant dans le sens de l’amélioration des revenus économiques des agriculteurs.  
La concrétisation de ce projet, qui s’étalera sur 15 mois, «aura assurément des répercussions positives sur l’ensemble de la vallée de la Saoura par les faits des multiplicateurs», précise M. Bendada. 
L’association «Amis de la Saoura», accréditée auprès des instances nationales et onusiennes notamment la convention contre la désertification et celle pour les changements climatiques, a à son actif plusieurs projets environnementaux, notamment l’arboretum de Béchar, l’élevage de caprins au périmètre agricole de Nif R’ha et a initié le premier projet pour le développement rural à  Taghit.

Source: La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires