Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 21:38

La maison de la culture abrite depuis le début du mois de Ramadhan une intense et inhabituelle activité culturelle.

Après une torpeur qui aura duré trois mois (début de l'été), elle semble avoir mis les bouchées doubles en cette période de jeûne en concoctant un programme riche et varié. Un programme qui, selon son responsable, tend vers la satisfaction et la conciliation des goûts diversifiés du public de Béchar. Ainsi, des manifestations folkloriques de la troupe « El Afrah » et galas artistiques animés par la troupe locale « Mach'âal Grouz », suivis de la présentation de pièces de théâtre telle « El Madina », continuent à égayer, sur l'esplanade éclairée de la maison de la culture, les soirées ramadanesques d'un public enthousiasmé venu nombreux y assister. Une autre pièce théâtrale intitulée « Dari wahdi », du théâtre régional d'Oran, et d'autres réservées pour les enfants sont à l'affiche au cours de cette semaine.

Mais les soirées musicales qui semblent être les plus prisées par l'assistance sont celles programmées tous les lundis et jeudis et animées par les troupes locales tels El ferda, Es sad, Nass el Khaloua et gnaoui de Medjbar. Parallèlement à cette animation, un cycle de conférences sur des thèmes variés d'ordre politique, économique et sociologique est organisé et animé par des professeurs universitaires devant un auditoire malheureusement peu nombreux. Le cycle de conférences durera tout le mois de Ramadhan. La maison de la culture organise aussi depuis mercredi dernier une exposition de livres de la maison d'édition « La fontaine » de Tizi-Ouzou. Selon des visiteurs approchés, les prix des livres proposés à la vente sont relativement abordables en comparaison à ceux pratiqués par les libraires privés. La maison de la culture a également profité de l'opportunité de ces manifestations culturelles, indique son responsable, pour initier une exposition à travers des affiches placardées sur le danger que représente la consommation de la drogue dans le milieu de la jeunesse et ses conséquences désastreuses sur la santé.

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires