Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 16:54

 

Si certaines routes, rendues impraticables à la circulation routière par les dernières intempéries, sont réparées et la circulation rétablie depuis hier lundi à partir de 13h00, il n’en est pas de même de Kerzaz et de Ouled Khoudeir, toujours isolées à la suire de l'entrée en crue de Oued Saoura.

 


Le wali de Béchar, M. Azzeddine Mécheri, s’est montré rassurant dans un entretien accordé au correspondant de la Voix de l’Oranie, en s’engageant à ce que les localités d’Abadla et d’Igli soient de nouveau accessibles, tout en confirmant également des informations provenant de sources citoyennes et selon lesquelles, les communes de Kerzaz et de Ouled Khoudeir demeurent isolées pour le moment, à la suite de l’entrée en crue de l’Oued Saoura. Selon le wali, l’approvisionnement de cette dernière commune se ferait par la route de Talmine, relevant de la wilaya d’Adrar, en affirmant que son homologue saura envoyer à partir d’Adrar l’aide nécessaire et approvisionner Ouled Khoudeir en gaz butane, semoule, farine et autres produits de large consommation.Le wali de Béchar, tout en reconnaissant que la ville de Kerzaz est totalement isolée, révèle que dans ce chef-lieu de daïra, 14 familles recensées sinistrées sont hébergées au niveau du CFPA local. Ces inondations ont également isolé 24 locaux commerciaux, ainsi que la direction des Travaux Publics, endommagée en partie, et différentes autres administrations, tels les PTT, le centre culturel, les impôts. L’école Beldjenna M’barek est inondée complètement. Deux personnes, nous a-t-on signalé par téléphone, ont pu être sauvées in extremis par la protection civile.

On nous a par ailleurs signalé, que l’approvisionnement manquait. Allégation que le wali de Béchar rejettera d’emblée, en affirmant être constamment en contact avec les autorités locales sur le sujet. Il dira aussi que des dispositions ont été prises à temps, et cela, avant l’arrivée des crues de l’Oued Saoura. Selon lui, les dépôts de denrées alimentaires des magasins et autres entrepôts, situés dans les zones à risque, avaient été évacués à temps, pour être entreposés en lieux sûrs. Ce faisant, tous les efforts nécessaires sont déployés, selon lui, pour désenclaver cette localité. Quant à la circulation vers Abadla, Tindouf et Adrar, elle a été rétablie lundi à 13h00. Nouvelle qui a été annoncée au wali, pendant l’entretien qu’il accordait à notre journal.

Pour rétablir la circulation sur ce tronçon de route, coupé au niveau de Ksiksou, l’ANP et la DTP ont mobilisé 10 camions appartenant à une entreprise sous-traitante des Chinois. De son côté, la protection civile vient de sortir deux familles nomades de leur isolement, alors qu’elles étaient prises au piège entre les eaux de l’Oued Guir aux environs d’Abadla. La circulation routière vers Igli et Taghit, ainsi que l’alimentation de cette dernière oasis en électricité, ont été rétablies. Seule Zaoui Tahtania manque d’électricité et pour pallier à ce handicap, un groupe électrogène tractable a été envoyé sur les lieux. Pour ce qui est de la RN06, seule route reliant Béchar au Nord du pays, le wali dira que la circulation routière n’a jamais été interrompue, sauf entre 19h00 et 06h00 du matin, et encore, par mesure de sécurité. «D’ailleurs, ajoutera-t-il, 22 camions chargés de légumes et de fruits viennent d’arriver ce matin au marché de gros de Béchar.» Pour ce qui est des stocks de sécurité, M. Mécheri assure que la wilaya dispose de tout ce qu’il lui faudra pour faire face à pareille situation. Elle est autonome en matière de production de semoule et de farine, rappelle-t-il, étant donné qu’elle dispose de deux minoteries, dont l’une appartient au secteur privé. S’agissant de la perturbation de l’AEP, imputée à l’inondation de la station de pompage de Kénadsa, le chef de l’Exécutif de la wilaya assure, qu’il dispose dans son secteur de 15 citernes, dont les capacités vont de 6.000 à 20.000 litres, en plus des 7 citernes de 10.000 litres mises à sa disposition par l’Armée nationale populaire (ANP).
 
Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires