Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 18:26

Deux personnes, portées disparues depuis le premier jour des précipitations diluviennes qu’a connues la wilaya de Bechar, la semaine dernière, ont été retrouvées en vie.

Mardi dernier, la Protection civile avait annoncé dans la matinée que les recherches concernant les deux éleveurs sur les terres de pâturage aux alentours du tronçon routier Bechar-Taghit se seraient révélées vaines. Et voilà que le maire de Taghit, M. Nadour, que nous avons pris soin de contacter pour avoir des renseignements sur l’identité des disparus, assurait dans l’après-midi que ces deux personnes avaient été retrouvées. Le premier, natif de Taghit, est rentré seul à pied à sa ville natale. Le second, un éleveur du voisinage, pris au piège par les eaux et ayant perdu tout son cheptel, s’est réfugié au djebel Banou Aâraâr. Il a attendu que le niveau de l’eau baisse avant d’entreprendre une marche de deux jours pour regagner Taghit. Le P/APC de cette ville assure que les soins nécessaires ont été prodigués aux deux rescapés qui ont rejoint les leurs par la suite.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires