Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 20:02
Le K’sar de Taghit a été sérieusement endommagé par les intempéries que connait actuellement la wilaya de Béchar, apprend-on auprès  du président de l’APC de Taghit.
Des dégâts très importants ont été relevés au niveau de plusieurs habitations  et autres structures communes de ce ksar, qui fait l’objet d’une opération de  restauration et de réhabilitation ayant permis de mettre en évidence cet espace  classé patrimoine national architectural, souligne le même responsable de la  commune de Taghit. Une expertise de spécialistes est souhaitée pour l’évaluation des dégâts  et des mesures à prendre pour la réhabilitation des parties endommagées, estime  la même source. Le ksar de Taghit, l’un des plus importants du sud-ouest du pays, a été  édifié il y a plus de 15 siècles sur une roche au dessus du lit de l’oued Zousfana  qui traverse en long la ville du même nom. Le sanctuaire du saint-patron Sidi Abdelmalek Ben Boungab où se trouve  son tombeau a été également endommagé par les infiltrations des eaux des pluies. Ce saint homme qui a vécu au 14 siècle est considéré comme l’un des éminents  érudits dans le sud-ouest du pays. Il  a été à l’origine de la fondation de  la zaouïa qui porte son nom, située à quelques encablures de Taghit.

Source: El Moujahid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires