Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 20:43

La dernière proposition, dans le secteur du transport urbain à Béchar, concerne la réalisation d’une ligne de tramway, longue de 17km, pour relier les deux stations terminus, d’un bout à l’autre de la ville. Il faut dire qu’au niveau du chef-lieu de la wilaya de Béchar, le parc de transport public interurbain et interwilayas enregistre 3.001 licences d’exploitation de véhicules.


Les taxis individuels atteignent, à eux seuls, plus du tiers avec 1.200 licences exploitées. Sur les 3 gares routières, une seule est réservée aux taxis interwilayas et aux autocars de grand standing qui desservent les contrées les plus éloignées du pays, telles Souk Ahras, Sétif et Batna, en raison de la grande proportion de la demande provenant généralement des jeunes du service national. Le parc du transport collectif inter urbain, constitué à ses débuts par des fourgons aménagés tant bien que mal, s’est nettement amélioré par l’acquisition de bus, pour la plupart financés grâce au dispositif de l’ANSEJ. Enfin, la direction des Transports annonce dans son programme la réalisation d’une ligne de tramway, appelée à relier les deux bouts de la ville et longue de 17km, qui donnera certainement de la valeur ajoutée au créneau du transport urbain et par-là même au développement de la ville, dont le relief plat se prête à merveille à ce genre de transport.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires