Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 20:06

Au niveau du service d’urologie de l’hôpital 240 lits de Bechar, c’est le branle-bas de combat pour l’aménagement et l’équipement du bloc opératoire et de la salle devant abriter le lithotripteur que l’on vient d’acquérir.


Pour information, la lithotritie ou lithotripsie est une technique consistant au broiement de calculs urinaires. Les lithiases, communément appelées calculs de la vessie, peuvent être détruits avec cet appareil, que les scientifiques appellent «lithotripteur», introduit par l’urètre, canal d’évacuation de l’urine à partir de la vessie et à ne pas confondre avec l’uretère, reliant le rein à la vessie. Ainsi, les lithiases rénales, siégeant dans les calices ou le bassinet peuvent être désormais broyées par une succession d’ondes de choc, appliquées à l’extérieur du corps, celui-ci étant placé dans une baignoire. Les débris de calculs qui en résultent sont ainsi éliminés par les urines.
Selon un médecin rencontré sur place, ce genre de traitement se ferait en trois séances pour chaque malade et en cas d’échec, ce qui est très rare, on recourt  à l’introduction guidée d’une sonde par l’orifice méat urinaire. Cette sonde a la particularité de diminuer de diamètre au fur et à mesure de sa progression et permettra de broyer le calcul récalcitrant. Compte tenu de la technologie de pointe qui caractérise ce nouvel acquis, le directeur de l’hôpital, M. Benali, affirme que le médecin spécialiste (urologue) et le TSS (technicien de santé), chargés de la manipulation de ce nouveau matériel, ont préalablement suivi une formation accélérée sur cet équipement à l’étranger.


Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.


Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires