Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 11:47

Au cours d’une intervention radiophonique à la station régionale Saoura, ce jeudi 1er janvier 2009, le wali de Bechar a défendu le bilan des réalisations sociales, économiques et culturelles de la wilaya, intervenues au cours de l’année 2008.


M. Mechri Azzedine a essayé de convaincre les auditeurs sur « les efforts déployés par les pouvoirs publics », notamment en matière d’aménagements urbains réalisés dans dix-huit quartiers de la ville et des autres communes éloignées. « Je vous invite à aller sur place pour constater la métamorphose opérée dans le cadre de l’embellissement de la ville » a-t-il indiqué en s’adressant à la presse locale invitée, avant d’ajouter « qu’à titre d’exemple, la localité de Tabalbala (400 km au sud de Bechar avec 6 000 habitants) a bénéficié de 47 milliards de cts consacrés aux aménagements urbains ». Les travaux de la retenue collinaire de Taghit ont, après un arrêt de plusieurs mois, repris en 2008. Mais celle d’Igli, dont les agriculteurs sont toujours en attente de sa réalisation depuis une quinzaine d’années, est de nouveau à l’arrêt suite à des fissures apparues sur l’ouvrage lors des dernières intempéries, et une expertise a été demandée, a fait savoir le premier responsable de la wilaya. Dans ce bilan présenté et en matière de santé publique, il a fait également état de la réception d’un scanner et de l’ouverture d’un service de dialyse à Béni Abbès (240 km au sud de Bechar) et d’autres structures sanitaires réalisées, tels l’hôpital « Mères et enfants » à Debdaba, ou des projets en cours de réalisation (centre de désintoxication, centre intermédiaire de toxicomanie, hôpital 120 lits pour malades mentaux, hôpital de 120 lits à Abadla).

Deux piscines

Le secteur de la jeunesse a été passé aussi en revue. S’efforçant toujours de convaincre ses auditeurs, M. Mechri Azzedine a cité un ensemble de structures réalisées, notamment sportives, au profit de la jeunesse à l’instar du stade d’athlétisme (en voie d’achèvement), de deux piscines, l’une olympique et l’autre semi olympique, à Béchar et Bechar Djédid, un camp de jeunes de 200 lits à Taghit et de deux nouvelles maisons de jeunes. En matière d’alimentation en eau potable de la ville de Bechar, le wali a indiqué qu’au cours de la nouvelle année qui s’ouvre, la population va être approvisionnée en eau potable six heures par jour au lieu d’un jour sur trois. Dans la même foulée, il a annoncé que l’opération de l’oued de Bechar (13 km) vient d’être centralisée par le ministère, compte tenu de « l’importance et de l’urgence du projet ». Un appel d’offres national et international a été déjà lancé par le ministère de l’Hydraulique pour des travaux d’assainissement d’envergure de cette rivière insalubre et polluante. Sur le plan de l’emploi, préoccupation majeure des jeunes au chômage, le premier responsable de la wilaya a été toutefois évasif, notamment sur la création des PME et PMI, moteurs de création d’emplois permanents, accusant la bureaucratie d’être responsable des entraves à l’investissement productif. « Si vous connaissez un investisseur qui s’annonce et veut s’installer dans la wilaya, je suis prêt à l’accueillir en priorité », a-t-il fait remarquer. Mais la cimenterie de Benzireg va démarrer au cours de 2009, a-t-il annoncé, et va contribuer, en partie, à la résorption du chômage, en employant entre 300 à 400 ouvriers, selon ses prévisions. Il a en outre indiqué que des travaux d’extension de l’aérodrome de Béchar, confiés à une société Italienne, sont en cours. Ceux de l’aérodrome de la localité touristique de Béni Abbès sont également en voie de réalisation. M. Mechri Azzedine a achevé son intervention en annonçant que le projet de l’imprimerie de journaux pour lecteurs du Sud-ouest sera concrétisé au cours de l’année 2009 par la SIA qui produira 45 000 exemplaires par jour.


Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires