Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 10:57
L’association «El Kheïma» pour la protection du patrimoine bédouin et la promotion du tourisme, opérant à Beni-Abbès se veut une fenêtre sur cette majestueuse région de la wilaya de Béchar, selon ses responsables.
Créée au début des années 90 par un groupe de jeunes, elle œuvre à la protection du patrimoine bédouin de la région de Beni-Abbès et à la promotion du tourisme à travers l’organisation, à longueur de l’année, de circuits sahariens à dos de dromadaires, en plus d’expositions sur les traditions bédouines à travers le territoire national, à l’occasion des différentes manifestations touristiques.
En plus de ces activités, «El Kheïma» a entrepris des actions de réhabilitation de nombreux métiers de l’artisanat traditionnel, notamment le tissage et la sparterie qui représente l’essentiel de l’artisanat de la région de Béni-Abbès, connue par ses différents sites et espaces touristiques, notamment sa grande et millénaire palmeraie à la forme d’un géant scorpion et la source de Sidi-Othmane, dont le débit ne s’est jamais tari depuis plusieurs siècles, malgré sa localisation dans l’erg occidental, l’un des plus grands déserts du monde.
L’association active aussi dans le domaine de l’environnement où elle prend part aux actions de protection de l’écosystème saharien de toute menace de dégradation à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation et d’information sur les questions et thèmes liés à la sauvegarde de ce fragile écosystème, en collaboration avec des associations locales spécialisées.
Les circuits touristiques organisés au profit des touristes nationaux et étrangers visent à les informer sur la richesse en faune et flore de la région et les sensibiliser sur l’intérêt à protéger les différentes espèces animales et végétales dont certaines sont uniques au monde, ont ajouté les responsables d’El Kheïma, qui estiment qu’il est du devoir du mouvement associatif de préserver et pérenniser ce patrimoine.
Les activités sportives traditionnelles telles les courses de méharis sont également au menu des activités de l’association, qui ne rate aucune manifestation ou occasion pour l’organisation de pareilles joutes, dans le but de promouvoir cette pratique sportive séculaire, en plus de celle du ski sur sable, activité unique en son genre sur des pistes dorées.
Les arts populaires constituent aussi un créneau de prédilection de cette association qui organise périodiquement des rencontres, en réalité des espaces culturels et artistiques fondés sur la poésie lyrique et les chansons populaire et bédouine.

Source: La Nouvelle République.


Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires