Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 11:32

Quatre jours de débats sur l’importance du manuscrit dans la vie d’une nation ont débouché sur l’adoption d’une série de recommandations que les participants sont appelés à mettre en oeuvre.


La rencontre, qui s’est déroulée à la maison de la Culture, a été organisée à l’initiative de la direction de la Culture et placée sous le patronage de ministère de la Culture et du wali. Le séminaire, qui a ouvert ses travaux avec la participation des cheikhs des zaouïas de la région concernée, des chercheurs universitaires et spécialistes venus de plusieurs universités du Nord, en collaboration avec le centre des manuscrits et la contribution de la wilaya d’Adrar, s’est achevé hier par plusieurs recommandations. Mais avant, la rencontre nationale s’est attelée à faire, à travers les intervenants, la lumière sur le manuscrit rare ou en déperdition. L’accent a été particulièrement mis sur celui de la région du Sud-ouest dans le but de le valoriser et le mettre à la disposition des spécialistes en vue de son exploitation. Aussi, l’on a appris que 300 manuscrits seraient enregistrés au niveau de l’annexe du centre national des manuscrits à Kenadsa et qui s’ajoutent à ceux se trouvant dans des bibliothèques privées dans les zaouïas de Kerzaz, Beni Ounif et Guerzim mais dont le nombre chiffré n’a pas été déterminé.


Inventaire des manuscrits rares


Parmi les principales recommandations retenues à l’issue de ces travaux, l’on notera la création d’une revue qui sera dirigée et placée sous la tutelle de la direction de la Culture. En outre, les participants sont appelés à donner à cette rencontre, qui sera organisée chaque année et à la même date, une dimension régionale, maghrébine et internationale. La création d’une bibliothèque destinée à la collecte des ouvrages sur tout ce qui a trait à notre patrimoine régional figure parmi les recommandations adoptées par les séminaristes. Enfin, il a été décidé de procéder à un inventaire des manuscrits rares, tâche devant être effectuée en collaboration avec les laboratoires spécialisés dans les différentes universités.

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires