Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 11:34
Deux directeurs centraux du ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques ont assisté hier, après avoir donné le coup d’envoi, à la journée d’étude, organisée aujourd’hui à l’université de Bechar par la direction de la Pêche de wilaya, portant sur le schéma directeur du développement des activités de la pêche continentale et de l’aquaculture, approuvé par le gouvernement en octobre 2007.

En plus de la communication sur la stratégie des pouvoirs publics centraux pour redynamiser ce secteur vital de l’économie du pays, l’on a appris que la production nationale aquacole actuelle ne dépasse guère les 400 tonnes par an, soit un faible taux estimé à 0,3% de la production halieutique à laquelle se greffe toutefois un début prometteur de développement de la filière de conchyliculture (élevage des huîtres, moules et coquillages). La région du Sud-ouest constituant un pôle englobant, selon une répartition zonale arrêtée, les wilayas d’Adrar, Tindouf et El Bayadh. La wilaya de Bechar est considérée comme wilaya pilote appelée à développer quatre filières programmées, à savoir la pisciculture en étang, l’algoculture, la pisciculture d’ornement et l’élevage des crustacés.

Dans cette répartition régionale des activités halieutiques, la wilaya de Bechar s’octroie la mission de relancer et de promouvoir la pisciculture semi intensive en étang au barrage de Djorf Torba, la pisciculture extensive appuyée par la réalisation d’une retenue collinaire d’une capacité d’un million de m3 et d’une profondeur supérieure à sept mètres. Il est également prévu un centre de pêche continentale au barrage de Djorf Torba avec une composante touristique, la pisciculture et élevage en étang des crustacés à oued Guir. Une algoculture et une écloserie d’eau douce sont également inscrits dans les projets de la direction de la Pêche.

Néanmoins, un intervenant a concrètement posé la question de la réticence des investisseurs à s’intéresser à ce créneau économique lourdement déficitaire en production, à cause, fera-t-il remarquer, du manque de soutien financier conséquent de l’Etat. On a annoncé que quatre fermes d’élevage de poissons « Tilapia », pour 50 millions de DA financés dans le cadre du Fonds Sud et Fonds des Hauts-Plateaux, vont être construites dans les chefs-lieux des wilayas de Bechar, Adrar, Tindouf et El Bayadh pour servir de fermes pilotes et censées amorcer une relance du secteur de la pêche dans la région.

Source: M. Nadjah, El Watan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires