Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:34
Une manifestation culturelle «Chantier de découverte» s'est ouverte samedi dernier à Beni-Abbès, au sud de Béchar, avec la perspective de poursuivre les travaux de restauration du ksar d'Aourourout construit dans cette région il y a 15 siècles.
La manifestation, organisée par l'association Aouarourout pour la protection et la préservation du patrimoine culturel de cette localité saharienne, l'agence de développement social et l'union européenne, est pour les organisateurs l'occasion de lancer un chantier visant à reconstruire à l'identique de nombreuses structures du ksar. Selon l'association qui porte le nom du ksar, ce projet, co-financé par l'agence du développement social et l'Union européenne, est mené dans le cadre du développement durable ainsi que de la promotion de l'écotourisme et du tourisme culturel local.
Des centaines de touristes visitent annuellement ce site, a indiqué le président de la même association, ajoutant qu'il est aussi prévu une opération de nettoyage de la palmeraie de Beni-Abbès. Concernant la manifestation culturelle, qui se poursuivra jusqu'au 14 avril, une série de communications sur l'écotourisme, les cultures locales et le développement seront présentées par des chercheurs et des universitaires.

Source: La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires