Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 18:31

Un panorama du nouveau cinéma al-gérien se tient à Béchar depuis le 12 mai dernier et prendra fin demain, 21 mai. Dans le cadre de ce rendez-vous culturel important sur le cinéma algérien et avec la participation du Centre national du cinéma et de l’audio-visuel (CNCAV) en coordination avec l’association culturelle de l’audio-visuel, «Ciné-Grouz», des projections de films, de courts métrages, de téléfilms et de documentaires sont programmés à travers les placettes des communes et daïras de Béchar.


Les ciné-bus du CNCAV sillonnent les différentes localités où les projections, pour la plupart, sont faites en plein air. A Béchar et plus exactement au musée de la wilaya, les projections sont suivies de débats en présence des réalisateurs, des scénaristes et de gens du cinéma.
Les daïras et communes concernées par cette manifestation sont Béchar, Lahmar, Mougheul, Boukaïs, Kénadsa et Beni-Ounif. Au programme figurent des films tels que «Mascarades», «L’envers du miroir», «Cartouches gauloises», «Mel Ouatni» et «Indigènes».
Au palmarès des courts métrages, on retrouve les œuvres ayant participé au «Taghit d’or» qui s’organise depuis deux ans dans la wilaya à savoir, «Khti», «Houria» et «Les étrangères». Les téléfilms, au nombre de deux, sont «El Mahna» et «Les expulsés».
Les films documentaires projetés à cette occasion sont «Mémoire du 8 mai 1945», «Transporteur de rêves» et «L’épopée des tribus du sud-ouest d’Algérie».
L’amateurisme dans la préparation d’une manifestation culturelle de ce gabarit est flagrant car nous n’avons pas remarqué la présence effective d’universitaires et de lycéens, étant donné que le choix temporel coïncide avec la période des examens et compositions.
Le panorama du nouveau cinéma algérien devait cibler plus particulièrement la frange de la jeunesse pour la mettre au courant de ce qui se fait dans le domaine du septième art en Algérie.
Ceci d’un côté, et de l’autre élargir son champ culturel par ce que peut véhiculer le rôle pédagogique du cinéma, et ce par le contact avec les gens du cinéma en général et les réalisateurs et les scénaristes en particulier.

Source: M. Ahmed, La Voix de l'Oranie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires