Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 21:21
Il est bien protégé en matière environnementale et représente une zone humide. Il est destiné à l'irrigation de la plaine d'Abadla, ainsi que pour l'alimentation en eau potable des habitants de la ville de Béchar et ceux de Kenadsa. Aujourd'hui, ce barrage présente une grande richesse de poissons dans le cadre de l'aquaculture. L'essentiel de cette richesse  est la carpe argentée qui pèse entre 20 et 25 kg. Les récipients pour l'insémination de ce poisson parviennent de différents pays, notamment la Hongrie. L'eau du barrage garantie une phytologie très favorable pour l'accroissement rapide de cette espèce hongroise (carpe argentée). Quant à la carpe locale, elle pèse en maturité 10 kg . Les habitants de Béchar s'intéressent à ce poisson, qui revient à bon prix. Tout le monde peut en acheter. Les intellectuels de la ville parlent de richesse en protéines, garant d’une bonne santé, notamment dans la protection de la peau contre les rayons du soleil. En Asie, et ailleurs, la carpe est très demandée dans les restaurants en raison de sa chair délicate et de son goût savoureux. Des restaurants de la localité cherchent à se spécialiser dans cet art culinaire. Il nous a été signalé par un producteur, qu'une une conserverie est nécessaire et qui sera rentable pour la région du Sud-Ouest. Beaucoup d'encre a coulé pour la valorisation de la pisciculture et de sa productivité dans les différentes localités du pays. La direction des ressources halieutiques a toujours favorisé les exploitants de cette culture qui fait partie du développement durable.
D'après le producteur Abdelkader, des propositions ont été faites que que sa marchandise soit commercialisée au niveau des entreprises. Le poisson de Djorf–Ettorba est disponible en grande quantité et d’une bonne qualité. Il est vendu dans de bonnes conditions d'hygiène, avec le contrôle d’un vétérinaire. Beaucoup de gros poissons sont stockés dans une chambre froide afin d’en préserver la chair.

Source: M. Smail, La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires