Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 20:53
La manifestation culturelle de la quatrième édition sur le prix du meilleur luthiste a duré trois jours. Jeudi dernier, la clôture de cet événement culturel a eu lieu sous le toit de la maison de la culture de Béchar, en présence des artistes bien connus à travers le territoire national. Ces artistes, Bouziane Kouider, Rahal Zoubir, Boutlilis Rahou, composaient le jury de cette édition ainsi qu’Abdallah, Torki Lahcen et Sebaa Abid compositeurs locaux. Par ailleurs, le docteur musicologue Abdelhamid Mechaâl (flûtiste égyptien) était présent en qualité d'invité d'honneur.
Son parcours professionnel a jalonné les plus grands compositeurs et musiciens arabes tel que Riyadh Essoumbati, Ahmed Zakaria, Baligh Hamdi, le grand luthiste Mohamed Elqasabji. Il a enseigné les Maqamate arabe( mode), en 1943, et était membre de plusieurs orchestres. Il a enregistré avec Mohamed Abdelwahab une musique instrumentale au (maqam Hijèz 1/4) ayant pour titre Khatoite Habibi (le pas de mon aimé) Il fut nommé ( Rayèd Ennaï ) le grand flûtiste. En 1968 en Algérie, il a formé des groupes d'orchestre sur la musique arabes avec solfège, des groupes de chorales sur les mouoichahates arabes.
Néanmoins, les deux nuits de cette manifestation culturelle se sont déroulées au hall de la maison de la culture, les violonistes Rahal Zoubir, Youh Bouziane, Belgoul Miloud, les luthistes Abdallah, Kouider et Abid et les percussionnistes ont égayé les visiteurs avec les chansons orientales bien improvisées (Ya M'saharni  d’Oum Kalthoum par Rahal. Z) (Achwaq de Riyadh Essoumbati par le virtuose Bouzine Kouider) ainsi qu’Abdallah pour la chanson de Mohamed Abdelwahab (Douaa Echarq). Abid Sebaa pour la chanson d’Oum Kalthoum (Ya Fouadi) sans oublier les autres participants qui étaient volontaires pour les différentes chansons du pays. La cérémonie s'est déroulée par le classement, et le premier prix a été décroché par le jeune luthiste Mustapha Maameri de Béchar, le deuxième prix a été attribué à Mustapha Malek de la wilaya de Djelfa et le troisième prix a été attribué à Bouterfa Dahmane de la wilaya de Mostaganem.
Abdelhamid Mechaâl lui aussi a été honoré par des cadeaux  ainsi que les autres participants sous un climat musical et tous les spectateurs ont chanté avec accompagnement avec l'orchestre.
Le directeur de la maison de la culture Lamari Hamdani a ménagé beaucoup d'efforts en matière d'organisation pour la réussite de cette édition du luthiste et souhaite que cela prouvera que la maison de la culture accompagnera toujours toutes les cultures de la région.

Source: M. Smaïl, La Nouvelle République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Culture
commenter cet article

commentaires