Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Béchar et la région de la Saoura
  • Béchar et la région de la Saoura
  • : Tout sur Béchar et la région de la Saoura
  • Contact

Pratique


Pour pouvoir lire tous les articles, il existe trois moyens :

1- En cliquant sur les dates du calendrier (en haut à droite).
2- En consultant les archives (en bas à gauche).
3- En cliquant sur les catégories (à doite).

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des soucis de navigation ou pour toute autre question.



Top classements des meilleurs blogs weblogs
 
 

Livre d'or Saoura

Envoyer une carte postale

Recherche

Grande vallée façonnée par l’Oued portant le même nom, la Saoura est l’une des régions les plus attrayantes du sud algérien. Elle est limitée au Nord par les Monts des Ksour et le Haut Atlas marocain, à l’ouest par la Hamada du Draa, à l’est par les oasis du Tidikelt et au sud par le plateau du Tanezrouft. Un décor fait de paysages lunaires de la Hamada du Guir contrastés à l’autre rive par les splendides dunes dorées du grand Erg Occidental. Entre ces deux ensembles féeriques s’incrustent, tels les joyaux d’un collier, palmeraies et ksour le long du lit des Oueds.

 

  

 

Archives

18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 19:26
La wilaya de Béchar a obtenu un taux de réussite de 25,75 % au baccalauréat 2009. En effet, sur les 2854 candidats inscrites et 2815 présents, pas moins de 725 ont été reçus dans les différentes filières où les langues étrangères arrivent en première position avec 170 reçus (48,30 %) suivies de l’option génie électrique avec 36,21 %. Arrive en 3e position l’option mathématiques avec 30%, tandis que les filières sciences expérimentales et littérature ont obtenu, respectivement 25,78 % et, 18,94 %. Ces résultats qui sont inférieurs à ceux de l’année dernière (30,42%) sont jugés satisfaisants par le directeur de l’éducation, compte tenu de la spécificité qui caractérise le parcours scolaire de la promotion 2009. Selon ce responsable, celle-ci est la dernière de l’école fondamentale dont la plupart ont échoué au BEM de la session 2005 et ne furent pas admis en 1ère année secondaire: “Tous ces élèves ont été autorisés à redoubler, alors que la quasi-totalité d’entre eux avaient dépassé l’âge de la scolarité obligatoire qui est 16 ans. La plupart des enseignants que nous avons rencontrés nous ont déclaré que ce taux de réussite était prévisible. Si on est arrivé à ce résultat, c’est grâce au soutien scolaire qui a permis aux candidats d’améliorer leur niveau et de rattraper le retard accumulé”.

Source: R. Roukbi, Liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sofiane - dans Actualité
commenter cet article

commentaires